(Revue de presse du mercredi 24 mai 2017) Le MFDC cherche un successeur à Diamacoune Senghor



La politique est à la UNE de plusieurs journaux en faveur de la décision du chef de l’Etat, leader de la coalition  au pouvoir de suspendre les investitures dans Benno Bokk Yakaar.

Mais commençons par l’économie avec le TEMOIN qui explique comment les derniers sont devenus les premiers dans l’attribution des blocs de « Rufisque offshore profond » et de « l’ultra-profond ». Le journal trouve qu’une nébulosité entoure encore la question du pétrole. Des comparaisons faites avec les offres des autres multinationales, le journal retient que « l’accord signé avec Total pourrait faire perdre au Sénégal, selon le niveau de production, jusqu’à 300 milliards de francs par an ». Devant de telles informations et avec la publication du rapport de l’Ige sur Petro Tim publié lundi par le QUOTIDIEN, le journal WALFQUOTIDIEN soutient qu’il y a comme un mensonge d’Etat qui conforte l’urgence de publier les contrats pétroliers afin que l’opinion ne soit plus le grand surmoi du débat. En tout cas sur le rapport de l’Ige qui indiquait que Petro Tim ne remplissait aucune des conditions pour obtenir un permis de recherche et d’exploration des hydrocarbures au Sénégal, le ministre Aly Ngouille Ndiaye soutient dans le QUOTIDIEN que c’est en lisant ce journal qu’il a appris l’existence de rapport. Le ministre précise ainsi, « un ministre qui n’est pas informé d’une initiative présidentielle, n’est pas tenu d’attendre les résultats d’une enquête de l’Ige pour faire son travail ».

LIBERATION continue ses révélations sur le Fesman organisé au Sénégal. Selon le journal, « Khadafi, Déby et Biya ont casqué 3,6 milliards de FCFA introuvables dans la loi des finances ». Le journal ajoute dans cette affaire « les 50 véhicules de la Chine qui ont fini entre les mains de particuliers non identifiés, alors qu’il s’agit d’un don fait à l’Etat ».

Le chef de l’Etat lance un appel pour le renforcement des ressources financières de la BAD. Le SOLEIL qui en parle, précise que c’était hier lors de la table-ronde sur le thème « leadership pour la transformation de l’agriculture » qui a juste suivi l’ouverture officielle des 52èmes assemblées annuelles de la Banque africaine de développement en Inde. L’AS informe qu’en marge de cette rencontre, il a été organisé la 11ème cérémonie des African Banker Awards où le ministre Amadou Bâ, a été élu meilleur ministre des Finances d’Afrique.

En politique, l’OBS informe que Macky Sall, patron de la majorité présidentielle a pris hier la décision de suspendre les Assemblées générales d’investitures de la coalition Bennoo bokk yaakaar. Cette décision, selon le chef de l’Etat à « préserver la dynamique de victoire de la mouvance présidentielle » et il annonce « des concertations nécessaires à mener dans les meilleurs délais par la conférence des leaders ». A la UNE de VOX POPULI, l’analyste politique, le Pr Moussa Diaw soutient que « cette circulaire est le reflet d’une crise qui a atteint son point culminant ».

Pendant ce temps, Manko après sa mobilisation réussie et le versement de sa caution, se consolide, écrit la TRIBUNE.  Dans le journal cette frange de l’opposition soutient que les leaders sont résolument engagés dans ce processus et rien ni personne ne pourra les détourner de cet objectif impératif pour asseoir leur majorité à la future Assemblée.

A la UNE de 24HEURES, Oumar Sarr, Secrétaire général national adjoint du Pds liste les 10 péchés du pouvoir qui font petit à petit le lit d’un report pur et simple du scrutin calé jusqu’à preuve du contraire le 30 juillet prochain.  Entre autres points, la distribution des cartes, les électeurs oubliés pendant la saisie, un audit indépendant du fichier, l’équation de la diaspora…

On reste avec Oumar Sarr et avec LES ECHOS qui nous informent qu’il est en compétition avec Khalifa Sall pour la tête de liste nationale de Mankoo. En attendant, le journal précise que Malick Gakou et Idrissa Seck ont été chargés de rencontrer les deux parties afin de convaincre l’une à lâcher du lest.

DIRECT INFO pense que Baldé et Gadio constitue la 3eme liste du « Macky ». Le journal explique qu’après avoir mis Me Aïssata Tall Sall dans sa besace, le « lion » qui semble s’être réveillé a abattu deux autres gros gibiers que sont Abdoulaye Baldé et Dr Cheikh Tidiane Gadio. L’objectif est d’avoir une majorité à l’Assemblée après les législatives du 30 juillet.

SUDQUOTIDIEN parle de d’autres élections, les élections de représentativité des centrales syndicales. Le journal rappelle que les objectifs sont : rationnaliser la table de négociations et promouvoir une légitimité des syndicats dans la défense des intérêts des travailleurs. L’élection est prévue le 30 mai et 14 centrales sont en lice.

Terminons avec ENQUETE qui informe que le MFDC cherche un successeur à Diamacoune Senghor pour mener à bien les négociations avec l'Etat pour une paix définitive en Casamance.
 


Mercredi 24 Mai 2017 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter