(Revue de presse du mercredi 26 avril 2017) Hommage aux braves femmes de Betenti !



(Revue de presse du mercredi 26 avril 2017) Hommage aux braves femmes de Betenti !
Le drame de Betenti à la UNE de l’actualité. SUDQUOTIDIEN informe que le bilan est passé à 21 morts suite au chavirement d’une pirogue  survenu avant-hier dans les Îles du Saloum. Le journal explique que les corps de 3 personnes disparus ont été retrouvés en plus d’une femme enceinte qui a succombé à ses blessures lors de son évacuation sur Sokone. L’OBS entre dans l’intimité des familles ravagées par le drame et apporte plusieurs témoignages. Le journal constate que ces 21 disparues (parmi lesquelles, une mère et ses deux filles et une femme presqu’à terme de sa grossesse) laissent derrière elles des époux, des orphelins et des parents désemparés. Sur la cause du drame, SUDQUOTIDIEN informe qu’un vent violent a renversé l’embarcation en plus de l’effet de la surcharge. La pirogue avait à son bord 71 passagers alors qu’elle ne pouvait contenir que 25 personnes en plus de la marchandise, les produits halieutiques (huitres). On apprend aussi dans SUDQUOTIDIEN que le ministre de la pêche et de l’économie maritime a présenté les condoléances de l’Etat et a remis une enveloppe de 10 millions et 10 tonnes de riz aux familles éplorées. La TRIBUNE qui rend hommage à ces braves femmes qui ont péri sur le chemin de la quête de pitance pour leur progéniture, dit non à la fatalité ambiante. Selon le journal, une véritable introspection s’impose, au cas contraire, nous sommes tous condamnés à périr.

Dans cette actualité triste, la TRIBUNE parle aussi du décès hier à 14h à l’hôpital Principal de l’artiste Issa Samb dit Joe Ouakam à l’âge de 72 ans. Cette figure emblématique et tutélaire de l’art au Sénégal était peintre, sculpteur, acteur et dramaturge.

Les décisions de la première réunion 2017 du Conseil supérieur de la magistrature (Csm) sont aussi en bonne place dans la presse du jour. ENQUETE résume en soutenant que parmi les mesures phares, il y  a la promotion de 61 magistrats et le retour des juges des Chambres africaines extraordinaires (CAF) au sein des juridictions nationales. Pour le TEMOIN en faisant accéder 61 magistrats à la hors hiérarchie en application des nouvelles dispositions du Statut des magistrats, le chef de l’Etat cherche à « charmer » la justice. WALFQUOTIDIEN fait remarquer que ce chamboulement survient à trois mois des élections législatives et il touche aussi des magistrats chargés du décompte électoral, de la supervision du scrutin et de la publication des résultats.

Justice et politique. LIBERATION informe que le maire de la Médina a retrouvé les siens. Bamba Fall qui a bénéficié d’une liberté provisoire comme ses codétenus a soutenu qu’il a été kidnappé. Dans le même journal, on informe que c’est demain que la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar va statuer sur la requête introduite par Khalifa Sall. Le journal annonce un bras de fer rude en perspective entre le parquet général et les 27 avocats du maire de Dakar.

Pour les Législatives de 2017 et les Présidentielles de 2019, DIRECT INFO constate que le pays va vivre au rythme d’une campagne électorale permanente. Le journal s’intéresse au paysage politique devenu ouvert avec la fin de la bipolarisation Ps-Pds.

Pour les législatives, le QUOTIDIEN informe que la communauté Layène soutient le chef de l’Etat. Le porte-parole Mamadou Lamine Laye qui encensait le maire de Dakar, Khalifa Sall, lors de l’édition 2014 de l’Appel, a chanté hier les louanges de Macky Sall en souhaitant que Dieu fasse de lui le roi des arènes à travers des victoires dans tous ses combats. Le chef de l’Etat qui était hier à Yoff a réaffirmé dans le SOLEIL son engagement à soutenir et à accompagner les foyers religieux du pays dans tous leurs projets.

Dans le domaine économique, ENQUETE informe que l’Etat du Sénégal a confié l’exploitation et la maintenance du Train express régional (TER) à la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et à la Régie autonome des transports parisiens (Rapt). L’avenant est signé hier et il comporte la création d’un centre de formation dédié à la mobilité urbaine. Un contrat d’exploitation de 5 ans.

Pour l’exploitation du pétrole au Sénégal, l’AS informe que le major anglais en hydrocarbures BP a racheté le reste des parts de Timis Corporation. Ainsi Frank Timis quitte le milieu du gaz sénégalais après avoir cédé ses actions à Kosmos et BP. Les ECHOS de tirer cette conclusion sur ce sujet, « Frank Timis se remplit les poches et file à l’anglaise ».
 
 


Mercredi 26 Avril 2017 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter