(Revue de presse du mercredi 27 juillet 2016) Enquête sur le crash de l’avion de Sénégal-Air, c’est l’impasse



(Revue de presse du mercredi 27 juillet 2016) Enquête sur le crash de l’avion de Sénégal-Air, c’est l’impasse
Le TEMOIN parle de l’enquête sur le crash de l’avion de Sénégal-Air et c’est pour constater qu’un an après c’est l’impasse. Aucune épave ou le moindre débris de la carlingue de l’avion n’a été retrouvé pour déterminer les causes de l’accident. Selon le journal, « des mauvaises langues pensent que les experts et enquêteurs n’auraient pas intérêt à clore l’enquête dont le rapport final serait synonyme de fin de mission ». Le TEMOIN rappelle que courant septembre 2015, un avion de Sénégal-Air disparaissait des écrans radars à 111 km à l’ouest de Dakar, l’appareil venait de Ouagadougou et effectuait un transport sanitaire. Il avait à bord sept personnes dont trois sénégalais, deux algériens, un congolais et une patiente française.

On reste dans le secteur du transport aérien avec ENQUETE qui soutient que face à la montée du terrorisme à travers le monde, tous les pays sont sur la défensive. Chacun renforce son système de sécurité dans les frontières. C’est le cas à l’Aéroport de Dakar où on vient de boucler ce mardi une formation de deux semaines dont l’objectif est de permettre aux autorités aéroportuaires de s’engager dans la réduction des vulnérabilités des aéroports.

Le leader du parti « Pastef », Ousmane Sonko est à la UNE de plusieurs journaux à la suite de sa suspension de ses fonctions d’Inspecteur des impôts jusqu’à nouvel ordre. Dans le QUOTIDIEN on peut lire que Sonko au frigo « jusqu’à nouvel ordre ». La TRIBUNE précise qu’une procédure disciplinaire a été déclenchée par le ministère de l’Economie et des Finances et il se pourrait que la hiérarchie prononce sa radiation de la fonction publique et lance des poursuites pénales à son encontre. LIBERATION ajoute dans ce dossier que c’est un rapport dûment motivé que le Directeur général des Impôts et domaines, Cheikh Tidiane Bâ, a transmis au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, après avoir fait notifier à l’inspecteur Ousmane Sonko sa suspension pour manquement au droit de réserve. Dans ENQUETE, on rapporte que même si beaucoup s’attendent à une levée de boucliers du syndicat au niveau des Impôts et domaine pour le défendre, il ne manque pas certains hauts fonctionnaires de cette institution qui pensent qu’Ousmane Sonko est allé trop loin dans ses révélations.

En plus de cette affaire Ousmane Sonko, WALFQUOTIDIEN qui parle de règlement de compte au sommet de l’Etat ajoute sur la liste l’ancien PM Abdoul Mbaye convoqué aujourd’hui devant le Doyen des juges pour falsification de régime matrimonial pour se retrouver polygame et de Nafi Ngom Keïta débarquée avant la fin de son mandat de 3 ans. Pour le journal, « La République bascule dans la dictature ».

L’opposition dit la même chose dans les colonnes du POP. En réaction sur les piques lancées par le chef de l’Etat à ses opposants lors de l’inauguration du Pont de l’Emergence, le front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) parle d’un nouveau tournant autoritariste d’un régime incompétent et affolé.

Cette même opposition à la UNE de SUDQUOTIDIEN soutient l’ex présidente de l’Ofnac. Le Fpdr demande une annulation immédiate et sans condition de l’acte de destitution signé par le chef de l’Etat. Toujours dans SUDQUOTIDIEN,  on retient que cette manière dont Nafi Ngom Keïta a été remplacée est selon Seydi Gassama d’Amnesty International section Sénégal, « un mauvais signal pour Seynabou Ndiaye Diakhaté ».

Pour parler des activités gouvernementales, l’OBS renseigne que  le chef de l’Etat a convoqué ce matin à 11h le gouvernement malgré la suspension de la réunion des conseils des ministres à cause des vacances gouvernementales. Le journal qui écarte l’imminence d’un remaniement pense peut-être à une nécessité d’examiner des projets de loi ou décrets qui ne pourraient pas attendre la fin des vacances.

Dans l’affaire de la vidéo du policier « corrompu » qui circule sur le net, le POP informe que ce policier est mis aux arrêts au camp Abdou Diassé et le parquet demande l’ouverture d’une enquête. Les filles qui ont corrompu le policier et qui l’ont filmé sont aussi recherchées.

D’autres policiers dans des difficultés à la UNE du journal ENQUETE. Ils sont quatre et sont accusés de la mort de l’apprenti Ibrahima Samb en novembre 2013. Hier devant la Chambre criminelle à Mbacké, ces policiers ont écopé d’une peine de 10 ans ferme et devront payer 20 millions à la famille de la victime.

A la UNE de l’OBS, on parle d’une lettre-pétition qui réclame la destitution du Dr Abdarahmane Dia dit « Ardo » de la tête des jurys de Chirurgie et de Spécialités chirurgicales au prochain concours d’agrégation de Dakar, organisé par le Cames. Un des opposants à ce choix, le Professeur de chirurgie générale Cheikh Tidiane Touré dénonce une nomination « insensée » qui pue à mille lieux « l’imposture » en faveur de quelqu’un « qui n’a jamais enseigné ni la Chirurgie, ni une quelconque Spécialité chirurgicale ». Selon les initiateurs de la pétition, « le Professeur Dia est titulaire en Anatomie et n’enseigne que cette matière qui est une discipline de Matières fondamentales… ».

Terminons avec le SOLEIL et DIRECT INFO qui partagent la même information à la UNE. C’est le groupe Tse-Afrique de Cheikh Amar qui livre un marché de véhicules estimé à 3,8 milliards de Fcfa au gouvernement. C’est un appui du gouvernement aux collectivités locales, un lot de 400 véhicules pour faciliter la mobilité des maires du Sénégal.
 


Mercredi 27 Juillet 2016 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter