(Revue de presse du samedi 08 octobre 2016) Pour contrer la marche de l’opposition : Macky au front…



Commençons avec les actualités du transport dans plusieurs domaines.  D’abord pour le transport aérien, ENQUETE écrit, « Trafic aérien (Dakar-Conakry) : L’Anacim ouvre le couloir à Emirates ». Dans ses explications, le journal informe que l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) a accordé un droit de trafic à la compagnie aérienne Emirates sur l’axe Dakar-Conakry. Selon le journal, du côté de l’Anacim, on soutient que rien n’a été décidé, le dossier est à l’étude, dès qu’il sera finalisé, les personnes concernées seront informées. ENQUETE ajoute qu’on se demande ce que deviendront les petites compagnies et comment peut-on céder au géant du Golfe l’espace que devra exploiter la compagnie nationale à venir, Sénégal Air.

Pour les routes à emprunter, le QUOTIDIEN titre à la UNE « Autoroute Diamniadio-Mbour : La voie vers l’inconnu ». Le journal explique que si l’extension de l’autoroute qui va jusqu’au nouvel aéroport est prêt et ne semble attendre que son inauguration, la voie qui mène de Diass à Mbour semble se chercher encore un tracé, au grand dam des usagers.  Le QUOTIDIEN informe que le constructeur chinois qui a en charge ce marché ne semble pas pouvoir le livrer dans les délais.

Pour le transport urbain et interurbain, le SOLEIL informe que chef de l’Etat a réceptionné hier 475 bus de Dakar Dem Dikk. Des bus qui vont renforcer le parc automobile de la société qui désormais va desservir les villes de l’intérieur. Le journal ajoute que lors de la cérémonie de réception, le chef de l’Etat a appelé les sénégalais à préserver ce patrimoine national.

L’AS informe que pour la construction de l’Université Sine Saloum El Hadji Ibrahima Niasse (Ussein), la société américaine Awiai-Ergc est définitivement hors de course. Elle avait introduit un recours après l’annulation de l’attribution provisoire qu’elle détenait par le ministère de l’Enseignement supérieur pour retard dans le démarrage des travaux. La société américaine qui avait donc saisi l’Armp pour l’annulation de cette décision des autorités a été déboutée par l’instance de régulation.

« Les cartes d’identité de la polémique », c’est le titre à la UNE de la TRIBUNE. C’est parce que le Forum civil soutient que l’acte posé par le gouvernement n’entre point dans une politique de rationalisation des ressources financières du contribuable. Pour sa part la  coalition « Jubanti Sénégal » exige la suspension du marché et le lancement d’un nouvel appel d’offres. La coalition  a démenti l’urgence brandie par la Direction de l’automatisation des fichiers pour justifier le gré à gré de 50 milliards pour la confection de ces cartes d’identité.

Pour la marche de l’opposition du 14 octobre, l’OBS informe qu’il existe un plan de la mouvance présidentielle pour contrer leurs adversaires. Et c’est le président Sall lui-même qui entend aller au combat, ajoute le journal. Les plans seraient en discussion au niveau des hauts cadres de l’Apr choisis par le chef du parti.

Pour l’enquête sur les affrontements du 5 mars à la maison du parti socialiste, le POP met à sa UNE que « la Dic s’attaque aux derniers remparts de Khalifa ». Le journal informe ainsi qu’après Bassirou Samb, chef de cabinet du maire de Grand-Yoff hier, la députée Aminata Diallo, chef de cabinet de Khalifa Sall est attendue à la Dic lundi. De même, le Sg des jeunesses socialistes de Dakar, Seydina Issa Laye Samb et la conseillère municipale de Ouakam Bineta Guéye sont aussi convoqués.

Pour les plaintes annoncées par Frank Timis, ENQUETE informe que les acteurs clés du débat : Birahim Seck du Forum civil, le journaliste-consultant, Adama Gaye, le parti Pastef d’Ousmane Sonko, minimisent les menaces proférées par l’homme d’affaires et se disent prêts à répondre. Pour Adama Gaye personnellement, il va recevoir une citation directe de la part d’Amadou Top, ex-Directeur exécutif du comité de pilotage de l’analogique vers le numérique (Cotan). Top est accusé par Gaye « d’être un homme de paille d’Aliou Sall et est impliqué dans ces affaires de cartes d’identité avec les Malaisiens ».

Le Pr Malick Ndiaye, dans WALFQUOTIDIEN, a une autre lecture de cette sortie de Frank Timis. Il soutient qu’ « il a confirmé les craintes des sénégalais en enfonçant Aliou Sall ».

Pour la lutte contre le terrorisme, retenez avec l’AS que le Sénégal et la France se liguent pour faire face. Les ministres de l’Intérieur des deux pays ont signé hier à Dakar un accord de coopération pour faire face au banditisme et à la menace terroriste.

LIBERATION parle des accusations de fraude fiscale portées contre Satrec. Selon le journal le dénonciateur qui a saisi l’Ofnac est un ancien comptable de la boîte. Dans le dossier, on parle d’une fraude présumée qui aurait causé un préjudice de plusieurs milliards de franc aux Impôts.

L’actualité est aussi sportive avec le début des lions du Sénégal en phase de groupes éliminatoire. Le Sénégal rencontre le Cap-Vert à 20h au stade LSS. Selon SUDQUOTIDIEN, après avoir réalisé un grand chelem dans les qualifications de la CAN 2017, il s’agit pour les lions de franchir cette première étape et de justifier pleinement leur statut de favoris du groupe D qu’ils partagent aussi avec le Burkina et l’Afrique du Sud.
 


Samedi 8 Octobre 2016 - 09:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter