(Revue de presse du samedi 17 septembre 2016) Trafic d’êtres humains : Une centaine de passeurs sénégalais écroués en Italie



(Revue de presse du samedi 17 septembre 2016) Trafic d’êtres humains : Une centaine de passeurs sénégalais écroués en Italie
L’histoire du carburant toxique vendu au Sénégal occupe toujours une bonne partie de la presse. ENQUETE met à sa UNE, « Carburant toxique vendu au Sénégal : La polémique enfle ». Selon le journal pour le Comité national des hydrocarbures (CNH), il y a des non-dits sur le rapport de l’ONG Public Eye. Mieux le CNH s’interroge sur les véritables motivations de cette structure au moment où l’on parle de l’importance de l’Afrique et du Sénégal dans le positionnement des multinationales pour contrôler les ressources du pétrole et du gaz. Ces interrogations animent aussi des acteurs du secteur dans le POP d’où cette question à la UNE du journal, « Diésel sale : Scandale ou cabale ? Dans le même journal, des consuméristes, des automobilistes et des pompistes demandent des clarifications à l’Etat. Dans ENQUETE, on informe d’ailleurs que du côté de l’ASCOSEN, une action en justice n’est pas à exclure.  Pour le moment, « le gouvernement se lave à grande eau » dans l’AS. En effet pour le  Comité national des hydrocarbures, les incidents de Trafigura en Côte d’Ivoire et le problème de la qualité du fuel de la Senelec en 2009 ont poussé l’Etat du Sénégal à revoir ses normes et tout le dispositif de contrôle. Pour le rapport de Public Eye, le CNH soutient que cette étude met plutôt en avant le décalage entre les normes occidentales et celles africaines qui sont moins contraignantes.

Toujours dans le pétrole avec le non versement de taxes à l’Etat du Sénégal relativement aux transactions dans l’affaire Petro Tim, Timis Corporation et Kosmos Energy. Le ministère de l’Economie et des Finances précise que « toute information tendant à faire croire que des impôts d’un montant de 90 milliards auraient été éludés est fausse ». Cette information est à la UNE de la TRIBUNE où le ministère explique que « pendant les phases de recherche et de développement, des titulaires de convention ou de contrat et les entreprises qui leur sont associées dans le cadre des protocoles ou accords régulièrement approuvés, sont exonérés de tous impôts au profit de l’Etat ». C’est dans une loi du Code pétrolier.

En politique, Mamadou Diop Decroix avertit à la UNE de WALFQUOTIDIEN, « l’opposition marchera le 14 octobre avec ou sans autorisation ». Dans le journal, il explique que « nous avons une opposition riche et diversifiée puisque nous avons des membres de l’opposition de 2012 et la nouvelle opposition ». Ce qui n’est pas le sentiment de Moustapha Diakhaté qui dans ENQUETE déclare que « nous avons l’opposition la plus folle du monde, spécialisée dans la création de coalitions, sans cap, sans capitaine ».

SUDQUOTIEN parle de la répartition déséquilibrée des sièges du Hcct au sein de la mouvance présidentielle (Apr 56 sièges sur les 74, le PS 9, l’Afp 7…). Des avis des responsables interrogés, le journal en tire cette information à la UNE, « les alliés espèrent un rééquilibrage ».  

Cette victoire de la mouvance présidentielle au scrutin du Hcct est fade, insipide avec l’échec de Dakar. L’OBS qui relève cela cite des sources qui soutiennent que désormais « le président s’est résolu à en faire sa propre affaire, son propre combat pour la reconquête de la capitale et ce en perspective des Législatives prévues l’année prochaine. (…). Il ambitionne déjà de mettre en place une « Dream team » qui regroupera de nouvelles composantes qui viendront en appoint à la coalition Bby ».

Depuis quelques jours, on assiste à des arrestations tous azimuts de ressortissants sénégalais suspectés d’être des passeurs. LIBERATION qui parle de cette affaire, informe aujourd’hui qu’une centaine de passeurs sénégalais est  écrouée en Italie pour trafic d’êtres humains. Le plus jeune du groupe s’appelle Babacar Ndong et il a 18 ans. Les photos de ses compatriotes peuplent la UNE du journal qui titre, « Trafic d’êtres humains vers l’Italie : Les visages sénégalais du scandale ».

Dans nos prisons, le directeur de l’Administration pénitentiaire apporte des précisions sur un éventuel transfèrement de détenus à Thiès et une grève de faim des prisonniers de la prison de Rebeuss. D’après le directeur de l’Administration pénitentiaire dans le QUOTIDIEN, 3 détenus ont fait l’objet de transfèrement à la prison de Thiès en guise de sanction. L’un pour vol de nourriture du fait de son statut de préposé à la cuisine, l’autre pour détention de téléphones et le dernier pour injures à l’autorité.  

Dans le domaine de la santé, le chef de l’Etat qui participe à la 5eme conférence de reconstruction des ressources du fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme au Canada déclare à la UNE du SOLEIL que « les défis liés à la santé publique et à la paix revêtent le même ordre de priorité ». 

On termine avec une préoccupation nationale dans le domaine de la santé, c’est la vie sexuelle précoce des jeunes sénégalais notamment des jeunes filles. C’est le sujet à la UNE de DIRECT INFO. Selon le journal la preuve est le nombre important de cas de grossesses précoces et non désirés. DIRECT INFO donne la panacée retenue pour le moment par les autorités: les méthodes contraceptives.
 


Samedi 17 Septembre 2016 - 09:49




1.Posté par Birame Ndaw le 17/09/2016 10:01
Merci Presafrik !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter