(Revue de presse du vendredi 10 février 2017) Des jeunes ont voulu saccager la maison de Sadio Mané



(Revue de presse du vendredi 10 février 2017) Des jeunes ont voulu saccager la maison de Sadio Mané
La démission du magistrat Ibrahima Hamidou Dème domine encore l’actualité du jour. Et c’est le ministre de la Justice qui réagit dans plusieurs journaux. Dans l’AS on informe que « Sidiki Kaba brandit le glaive de la loi ». Le ministre dénonce « une campagne de désinformation et d’intox » et explique qu’hormis l’obligation de réserve à laquelle sont soumis les magistrats qui siègent au Conseil supérieur de la magistrature, les consultations à domicile sont prévues par les textes votées par l’Assemblée nationale. Dans WALFQUOTIDIEN, Me Sidiki Kaba déplore le fait que le magistrat étale sur la place publique des faits qui ne devraient pas être divulgués. La TRIBUNE ajoute sur cette affaire que le ministre de la Justice a livré le magistrat Dème à ses pairs pour d’éventuelles sanctions. Et pour ces sanctions, Sidiki Kaba précise dans ENQUETE que le chef de l’Etat n’a pas ce pouvoir. Il appartient au Conseil supérieur de la Magistrature de le faire. Le ministre signale également que dans le passé il y a eu des décisions de radiation et de rétrogradation.

On reste dans le domaine de la justice avec LIBERATION qui informe que le lieutenant-colonel Diadji Bâ visé dans un dossier d’enrichissement illicite a accepté le principe de la négociation et a fait des propositions au parquet spécial de la Crei. Le journal qui ignore pour le moment les détails des propositions rappelle que cette affaire fait suite au cambriolage chez le domicile du douanier où la rondelette somme de 150 millions FCFA a été emportée.

Toujours dans le domaine de la justice avec le TEMOIN qui soutient que la décision de la Cour suprême qui confirme la répartition du fonds communs des impôts et domaines accentue le malaise au sein de cette administration. Selon le journal, la nouvelle répartition octroi 63% du cumul des masses à partager aux fonctionnaires du Cadre des Impôts et Domaines ainsi qu’à ceux du Cadastre et 37% aux fonctionnaires et agents permanents de la Direction générale des Impôts et Domaines qui ne sont pas membres de ce cadre.
Pour arrêter l’hécatombe sur nos routes, le gouvernement annonce des mesures prises hier lors d’un Conseil interministériel sur la sécurité routière. Le SOLEIL qui en parle, liste ces mesures : instauration dans les plus brefs délais du permis à points, le renforcement du contrôle accès sur la sécurité routière et des sanctions, la mise en place d’un Centre de formation aux métiers de la route, la mise en circulation en 2017 de 160 ambulances médicalisées pour la prise en charge des urgences… ENQUETE soutient qu’il y a de quoi se pencher sur cette question des accidents qui font une moyenne annuelle de 500 décès, avec un total de plus de 600 pour l’année 2016, 77 milliards de perte sur l’économie. Dans ce secteur, SUDQUOTIDIEN parle d’une grande nébuleuse relativement à la gestion du Centre de contrôle des véhicules. Selon le journal c’est la manne financière, plus d’un milliard de FCFA de redevance de délégation publique du Centre qui est le nœud du problème et fait l’objet de toutes les convoitises. Et pour les chantiers des autoroutes, Aibd-Mbour-Thiès et Ilaa Touba, c’est la galère des travailleurs qui ont demandé de meilleures conditions de travail hier devant les députés en visite sur les chantiers. Titre à la UNE du journal Le QUOTIDIEN, « Conditions de travail à Ila Touba et Diamniadio/Aibd : Les autoroutes de la galère ».

Dans le domaine de la santé, DIRECT INFO relève « le silence coupable » des syndicats de la santé avec  la panne de l’appareil de radiothérapie. Selon le journal, ces syndicats souvent prompts à ruer dans les brancards, brillent dans un mutisme à la limite coupable.

En politique, l’OBS met à la UNE, « Guerre de leadership au Pds : Le malaise Aïda Mbodji ». Selon le journal au moment où le parti a entamé une tournée nationale, l’ancienne mairesse de Bambey a aussi sa tournée pour la massification de son mouvement « l’Alliance nationale pour la démocratie ». Cerise sur le gâteau, la section de Rufisque de ce mouvement l’a investie pour la prochaine présidentielle.  

VOX POPULI informe qu’il y a eu de la tension hier à la maison du parti socialiste quand Barthélémy Dias a voulu faire une déclaration dans l’enceinte du siège à la fin  de la réunion du Secrétariat exécutif national du Ps. Les préposés à la sécurité ont vite fait barrage. C’est finalement à la mairie de Mermoz-Sacré Cœur qu’il s’est adressé à la presse.

Terminons avec deux infos dans LES ECHOS. Le journal informe que des jeunes ont voulu s’attaquer à la maison de la famille de Sadio Mané à Dakar. Mais c’est finalement, devant la résistance du gardien qui a alerté le voisinage, juste un véhicule acheté pour son oncle qui a été caillassé par les   jeunes qui ne digèrent pas le pénalty raté par Mané lors de la CAN. Enfin à la UNE de ce journal, Papa Massata Diack parle, « je suis inquiet et préoccupé… je suis bloqué à Dakar ».
 
 


Vendredi 10 Février 2017 - 08:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter