(Revue de presse du vendredi 12 août 2016) Seynabou Ndiaye Diakhaté est avertie !



(Revue de presse du vendredi 12 août 2016) Seynabou Ndiaye Diakhaté est avertie !
 
Commençons ce tour d’horizon de la presse du jour pour retenir avec le SOLEIL qu’à l’occasion de la première session extraordinaire de l’année 2016, les députés ont adopté hier le projet de loi portant refonte partielle des listes électorales. Ainsi les électeurs sont appelés à confirmer leur inscription sur les listes électorales. Une opération qui sera suivie « des radiations automatiques subséquentes en vue de conférer au fichier sa taille réelle ». SUDQUOTIDIEN ajoute dans ce dossier que la majorité impose sa loi et c’est avec 55 voix pour, 6 contre et 2 abstentions à l’issue d’un débat houleux de plus de trois tours d’horloge. DIRECT INFO soutient que la loi passe avec des zones d’ombre comme le manque d’informations sur l’entreprise choisie pour la confection des pièces d’identité et le montant du marché. On apprend dans ces journaux la fusion des votes civil, militaire et paramilitaire, le couplage entre la carte électeur et la carte d’identité biométrique de la Cedeao et la tenue des prochaines législatives au mois de mai 2017.

WALFQUOTIDIEN informe que le débat sur la double nationalité a occupé les discussions lors de l’adoption du projet de loi portant sur la refonte partielle du fichier électoral. Le journal soutient que l’invalidation des candidatures de Karim et d’Abdoul Mbaye se précise.

Dans le camp présidentiel, le POP informe que Macky Sall siffle la fin de la récréation consécutive au combat pour le contrôle de l’Apr dans la capitale. Au cours de la rencontre du Secrétariat exécutif de l’Apr hier au Palais, Macky Sall, président du parti a mis en garde les responsables qui seraient tentés de vouloir utiliser les jeunes pour des batailles internes. Il a demandé aux responsables de retourner à la base notamment au niveau des communes pour travailler. L’AS ajoute que le président de l’Apr a déclaré que son parti n’a pas de patron dans la capitale. Pour les candidats au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Macky Sall a décidé que l’Apr ne présentera pas de listes à Dakar. D’ailleurs pour ces investitures au Hcct, le TEMOIN parle d’investitures dans la douleur mais Macky Sall calme le jeu et incite à l’unité au sein de l’Apr et de Benno.

Des retraités dans la TRIBUNE soutiennent qu’ils ne sont pas « du bétail électoral ». C’est pour répondre au Directeur général de l’Ipres qui veut lancer un mouvement politique qui devrait regrouper tous les retraités du Sénégal. Le journal ajoute sur la gestion de l’Ipres que les autorités actuelles de l’Institution veulent changer les règles du jeu de son fonctionnement afin « de se l’approprier ».

Seynabou Ndiaye Diakhaté a prêté serment hier. Selon le QUOTIDIEN, la remplaçante de Nafi Ngom Keïta promet de « travailler avec courtoisie et pondération » en restant « fidèle, loyale, impartiale et digne ». Ce qui fait dire au journal ENQUETE, « Seynabou Ndiaye Diakhaté, l’anti-Nafi Ngom ». Celle qui promet de consacrer 80% de son action au travail et 20% à la communication est avertie par Me Mbaye Gueye dans ENQUETE, le bâtonnier de l’Ordre des avocats déclare : « vous aurez affaire à des gens très puissants ».

« Ousmane Sonko joue son destin de fonctionnaire le 24 août », informe l’OBS. Selon le journal, « les quatre fonctionnaires du Conseil de discipline, choisis pour statuer sur le cas Ousmane Sonko, sont connus. L’Inspecteur des Impôts et Domaines devra assurer sa défense le 24 août, après avoir été suspendu de façon provisoire pour avoir divulgué des informations jugées secrètes ».

Terminons avec LIBERATION qui informe que le pirate à l’origine des attaques massives contre les sites d’informations du Sénégal, est connu. Le patron du site Senejet a reconnu que les tentatives de piratage sont parties de son bureau et il a accusé un de ses ex employés.
 


Vendredi 12 Août 2016 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter