(Revue de presse du vendredi 14 juillet 2017) « Les auteurs des fuites indécentes du bac seront sanctionnés à la hauteur de leur forfait » (Macky Sall)



(Revue de presse du vendredi 14 juillet 2017) « Les auteurs des fuites indécentes du bac seront sanctionnés à la hauteur de leur forfait » (Macky Sall)
Pour les fuites au Bac, l’OBS informe que de hautes personnalités sont au cœur du scandale car ayant permis à leurs fils d’acheter des épreuves. Des personnalités qui selon le journal pourraient être appréhendées dans les prochains jours pour complicité. LIBERATION explique pour sa part que quatre fonctionnaires du service administratif de l’office du Bac ont été écroués. Ce sont eux qui remettaient les épreuves à un ancien étudiant de la Fac de Droit qui apparaît comme le principal intermédiaire dans cette affaire où 39 suspects sont déjà arrêtés. En tout cas dans l’AS, le chef de l’Etat est formel, « les auteurs des fuites indécentes du bac seront sanctionnés à la hauteur de leur forfait ». Propos tenus au cours de la cérémonie de remise de diplômes aux brevetés 2013 et 2015 de l’ENA. Ces derniers selon le SOLEIL ont reçu une forte adresse du chef de l’Etat sur la nécessité pour eux d’endosser avec dignité et honneur les nouvelles responsabilités qui sont les leurs.  

Depuis sa prison Khalifa Sall parle aux sénégalais. Dans sa lettre reproduise par VOX POPULI, il déclare, « seul dans ma cellule ou en liberté avec vous, le Sénégal reste ma seule préoccupation ». Dans la TRIBUNE, le maire de Dakar dénonce la mauvaise gestion du pays depuis l’arrivée de Macky Sall et le caractère excessif  du niveau d’endettement. Il propose de s’approprier le projet de la coalition Manko Taxawu Senegaal. WALFQUOTIDIEN informe que mille jeunes ont marché hier dans les rues de Dakar pour exiger la libération du maire de Dakar. Dans SUDQUOTIDIEN, c’est la Raddho qui pense que Khalifa Sall doit bénéficier d’une liberté provisoire pour pouvoir battre campagne au même titre que les autres candidats aux législatives. Le QUOTIDIEN parle « du premier coup direct de la tête de liste départementale de Bby à Dakar contre Khalifa Sall ». Amadou Bâ qui était sur la Rfm hier s’est posé une question en parlant du bilan du maire de Dakar: « qu’est-ce qu’il a fait à  Dakar, à part le pavage ? ».

Pour ENQUETE si Mahammad Boun Dionne est la tête de liste de la coalition Bby, Macky Sall en est alors le chapeau. Car pour le journal, le président est plus visible que le PM, pour avoir battu précampagne et campagne. « Audiences au palais, présentations de condoléances, rencontres à l’extérieur, mises en garde des responsables, visites « éco-politiques », le patron de l’Apr est sur tous les terrains », écrit le journal.

Wade a annulé son meeting d’hier à Mbacké avec le rappel à Dieu d’un des petits-fils de Cheikh Ibra Fall. Il a procédé à des visites de courtoisie. Dans DIRECT INFO, Serigne Bass Abdou Khadre soutient que « Touba est reconnaissant que nous ignorons l’ingratitude ». Le porte-parole du khalife des mourides n’a pas manqué de magnifier l’excellence des relations entre Wade et le khalife général des mourides. Wade lui en veut à Macky Sall. LES ECHOS informent que « sa rage contre son ancien poulain est telle qu’il ne veut plus prononcer son nom ». Selon le journal, il l’a fait savoir hier lors d’une visite chez Serigne Abo Mbacké. Pourtant DAKARTIMES informe que depuis cinq ans des amis communs ont tenté de faire le rapprochement entre le président Macky Sall et son prédécesseur Me Wade. Des négociations qui tournaient autour de la situation de Karim Wade et qui ont échoué.

Le SOLEIL (comme LES ECHOS, ENQUETE, TRIBUNE, QUOTIDIEN, WALFQUOTIDIEN) informe que le système des E-gates est installé à l’Aéroport de Dakar. Le Directeur Général de la Police nationale a procédé hier au lancement officiel de la mise en service de ces nouvelles installations, « un modèle performant répondant à la fois aux normes de sécurité et au souci de la rapidité dans le traitement des passagers installé par Sécuriport ». L’OBS informe que le DG des ADS Papa Maël Diop s’est échiné pendant des années à la tête des ADS à remettre en orbite l’AILSS pour être en phase avec les exigences induites par l’évolution du trafic.

Après l’Aéroport, terminons avec l’or. Le SOIR informe que « 11 milliards, c’est le bénéfice de l’exercice de 2014-2015 que la société Teranga Gold Capital qui exploite la mine d’or de Sabadola a réalisé. Alors qu’une seconde mine sera exploitée à Mako, près de Kédougou, l’or sénégalais, se révèle de plus en plus rentable. La production aurifère du Sénégal a atteint 6,588 tonnes en 2014, selon les derniers chiffres compilés dans le World Mining Data 2016 ».
 
 


Vendredi 14 Juillet 2017 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter