(Revue de presse du vendredi 21 avril 2017) Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy… dans « Initiative 2017 »



(Revue de presse du vendredi 21 avril 2017) Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy… dans « Initiative 2017 »
 
Il est beaucoup question de foncier dans la presse du jour. L’AS informe que le groupe marocain Addoha, opérateur immobilier, a réussi à se faire attribuer 10.000 hectares de terres dans les communes de Dodel et de Démette, dans le département de Podor. Le journal explique que les marocains ont déboursé juste 2 milliards pour bénéficier d’un bail de 40 ans. L’AS informe qu’une vague de contestation se prépare dans la zone où l’on crie au bradage foncier.

Des populations qui manifestent déjà et crient leur colère sont dans la TRIBUNE. Ce sont des habitants d’Ouest-Foire qui interpellent le chef de l’Etat sur l’occupation par Adama Faye, son beau-frère, d’un terrain de 5000 M2. Le site était réservé à une école élémentaire et un centre de santé. En attendant le journal explique qu’un dépôt et un enclos sont érigés sur place. Et Adama Faye est en train de construire une mosquée sur le site.

On reste avec la TRIBUNE qui parle de la démolition de près de 60 maisons « en fondation » et des immeubles en construction, avant-hier à Tivaouane-Peulh. Le journal qui assimile cette affaire à un Tobago bis, soutient que cela a installé un drame du côté des victimes surtout que les autorités dont le Gouverneur de Dakar, n’étaient pas au courant.  

Le SOLEIL informe que la Commission foncière dirigée par le Pr Moustapha Sourang a remis au chef de l’Etat le document de politique foncière du Sénégal après plus de deux ans de travaux. Selon le journal, la commission a salué la parfaite compréhension par le  président de la République des enjeux liés au foncier.

Il faut des terres pour faire de l’agriculture. Dans le SOLEIL, on apprend que pour la campagne agricole 2016-2017, près d’un million de tonnes d’arachide sont produites cette année. Pour plus de rendement le gouvernement a injecté 5 milliards dans la reconstitution du capital semencier, explique le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck.

En politique, l’OBS présente le statut du chef de l’opposition comme un  cadeau empoisonné de Macky Sall à ses adversaires. Des analystes en voient un piège pour diviser l’opposition qui s’en est détournée pour se focaliser sur la dynamique unitaire dans le but d’imposer à Macky Sall, la cohabitation.

Sur cette dynamique unitaire, ENQUETE relève les premières fausses notes avec Abdoul Mbaye qui théorise la diversification des listes. Il soutient, « on applique la règle selon laquelle, ceux qui se ressemblent, s’assemblent ». En ce qui concerne le procès qui l’oppose à son ex-épouse, Abdoul Mbaye soutient dans le TEMOIN que « des individus qui n’ont rien compris à l’Etat cherchent à mettre fin à ma carrière politique ». Cela n’est pas la conviction du parquet, nous dit LIBERATION, qui informe que le procès est renvoyé au 4 mai.

Dans VOX POPULI, on apprend que Serigne Abdou Samath Mbacké, fils du khalife général des mourides est pressenti tête de liste de l’opposition pour les prochaines législatives à Touba. Le journal explique que le concerné un pro-Karim Wade n’a pas démenti l’information même s’il a exprimé son étonnement. VOX POPULI relève ainsi des manœuvres de Me Wade dans la ville sainte.

Toujours du côté de l’opposition, plusieurs personnalités ont mis sur pied « Initiative 2017 » en perspectives de ces législatives. Ils vont décliner leur feuille de route ce samedi lors d’un grand rassemblement de soutien à Khalifa Sall. Dans le lot, LES ECHOS citent Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, des personnalités indépendantes comme Amadou Tidiane Wone…

Du côté de la mouvance présidentielle, DIRECT INFO s’intéresse à la tête de liste de la coalition « Benno Bokk Yakaar ». Selon le journal deux noms sortent du lot : Mahamad Boun Abdallah Dionne et Aminata Touré. Le journal soutient que c’est au chef de l’Etat de trouver la « Dream Team »  et une rencontre est prévue dans ce sens ce samedi.

Sur l’affaire Thione Seck, le QUOTIDIEN informe que l’artiste était hier au tribunal pour assister à l’ouverture des scellés des présumés faux billets. Sur l’échantillon présenté, on note selon Me Ousmane Sèye, un des avocats de Thione Seck, des kleenex, des billets verts et un billet de 100 euros. L’avocat va déposer une plainte contre X pour escroquerie afin de démonter cette cabale. Question à la UNE de WALFQUOTIDIEN, « mais où sont passés les faux billets ? ». Le journal informe que les avocats de Thione Seck ont exigé la production de l’intégralité des scellés contenant les faux billets que la Section de recherches a évalués à 45 milliards de FCFA.

L’actualité internationale s’invite dans la presse du jour en faveur de la fusillade d’hier sur les Champs-Elysées à Paris. Un policier a été tué, deux autres grièvement blessés et un des agresseurs a été abattu. Un acte qui intervient à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, nous dit SUDQUOTIDIEN.
 
 


Vendredi 21 Avril 2017 - 11:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter