(Revue de presse du vendredi 22 juillet 2016) Visite du chef de l’Etat dans la banlieue : Des retombées et des contradictions sur des décisions.



Des réactions suite à la décision du chef de l’Etat de restituer le stade Assane Diouf aux habitants de Rebeuss. L’OBS qui en parle met à sa UNE, « Assane Diouf, l’autre protocole de Rebeuss ». C’est parce que les promoteurs du projet « Kawsara » sur le site disposent d’un bail en bonne et due forme de droits réels sur le terrain. Le projet d’un coût de 135 milliards est initié par des opérateurs économiques sénégalais en partenariat avec une société chinoise. Ces promoteurs avancent déjà le financement de 10 milliards sur la base de plusieurs protocoles.

Le SOLEIL parle des grands chantiers de l’Etat dans la banlieue en matière d’infrastructures et d’assainissement. Le journal résume en la UNE que cela tourne principalement à « 150 milliards de Fcfa pour réhabiliter la route des Niayes, 17 nouveaux collèges seront construits, un important projet d’assainissement  des eaux usées pour la cité « Soleil » et Dalifort ». Le SOLEIL ajoute en page intérieure que la troisième section du prolongement de la Vdn allant du Golf sud club de Guédiawaye à Tivaouane-Peul sera inaugurée ce vendredi par le chef de l’Etat. C’est 17km en deux fois deux voies qui a coûté 31 milliards. Les travaux de la deuxième section allant du Cices au Golf club de Guédiawaye avancent aussi, informe le journal.

SUDQUOTIDIEN informe que les 1800 milliards avancés par le chef de l’Etat pour mettre Dakar sur les rails de l’émergence divisent la classe politique. Du côté de l’opposition, on demande au chef de l’Etat d’arrêter de faire sa campagne déguisée et de faire du bruit avec des chiffres qui n’ont aucune signification sur le terrain. Du côté de la mouvance présidentielle, on avance que ce programme montre que le gouvernement accorde une importance à la planification des politiques publiques.

Un autre investissement déjà réalisé et qui pose problème, c’est DIRECT INFO qui en parle. Le journal informe que des boulangeries importées par l’Agence nationale pour la promotion des jeunes (Anpej) « pourrissent » au Cices. Le journal qui avance que ces unités de production qui peuvent générer 50 emplois directs sans compter les emplois indirects émanant de la chaîne de production, se demande pourquoi les boulangeries sont toujours stockées depuis deux ans. DIRECT INFO interpelle le directeur général de l’Anpej sur la question.

Entre le Sénégal et la Mauritanie, ENQUETE informe que c’est le temps des conciliabules pour l’exploitation du gaz entre le Sénégal et la Mauritanie. Le journal explique que les deux pays ont décidé de prendre une décision finale d’investissement en septembre 2017 après la découverte de gaz naturel le long de leur frontière commune.

Le TEMOIN revient sur l’acquisition d’Airtel Sierra-Leone par la Sonatel. C’est pour préciser le coaching gagnant du président Sall dans cette affaire. C’est parce qu’à un moment « France Télécom » avait tenté de torpiller Sonatel pour être l’actionnaire majoritaire. Mais grâce au coaching du chef de l’Etat, la Sonatel a finalement racheté Airtel Sierra-Leone et contrôle les 51% du capital d’où la nomination d’un sénégalais en l’occurrence Sékou Dramé à la tête de la nouvelle société « Sonatel-Sierra-Leone ».

Pour la lutte contre le terrorisme, la cybercriminalité, le blanchiment de capitaux et le trafic de drogue, la gendarmerie nationale enrôle 44 nouveaux éléments. C’est le journal WALFQUOTIDIEN qui le dit en parlent de la cérémonie de remise de diplômes hier aux officiers élèves de la 9e promotion du Cours d’application des officiers de la gendarmerie (Caog).

Sur la vie des institutions, LIBERATION révèle que les hauts conseillers seront élus le 4 septembre prochain. Près de 11000 conseillers seront appelés à voter avec un bureau de vote par département. Le journal précise que le Haut conseil des collectivités locales qui sera dirigé par Ousmane Tanor Dieng va compter 150 membres dont 80 élus au suffrage universel et 70 nommés par le chef de l’Etat.

Pour l’Assemblée nationale, le QUOTIDIEN informe que c’est le désaccord entre opposition et la majorité sur l’augmentation des députés et le mode désignation des 10 députés de la diaspora. Alors que le pôle de la majorité veut 100 élus sur la liste majoritaire dont les 10 de la diaspora et 60 sur la nationale, celui de l’opposition tient aux 150 députés et que le nombre affecté aux départements qui ont plus de sièges soit réduit au profit des sénégalais de l’extérieur.

La politique et les contradictions au sein du Ps. Le POP informe que des proches de Khalifa Sall, notamment son directeur de cabinet et le maire du Point E, ont été entendus hier pendant 6h dans le cadre de l’enquête sur les incidents du 5 mars à la maison du parti socialiste. Dans WALFQUOTIDIEN, des partisans du maire de Dakar, craignent qu’il soit le prochain sur la liste.

Au niveau du parti présidentiel, le TEMOIN informe que Macky Sall sermonne les apéristes de Rufisque car exaspéré par les querelles de positions. Selon le journal, pour mettre fin à ces histoires de tendances, le chef de l’Etat a dit au ministre Oumar Gueye : « Abdourahmane Seck Homére, c’est mon « kilifeu » (patriarche), il est le « kilifeu » de Rufisque. Lève-toi pour lui donner la main ». Macky Sall a exigé de ses responsables dans cette zone une unité totale.

Terminons avec l’OBS qui attire l’attention sur 4 accidents mortels en 24h à Kolda. Bilan macabre, 7 morts et 13 blessés dont 8 dans un état clinique très inquiétant.
 


Vendredi 22 Juillet 2016 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter