(Revue de presse du vendredi 24 mars 2017) 162 morts en 3 mois sur nos routes…



(Revue de presse du vendredi 24 mars 2017) 162 morts en 3 mois sur nos routes…
Le passage du PM à l’Assemblée dans le cadre « des questions d’actualité » est à la UNE de presque tous les journaux. Seulement, le TEMOIN informe que c’est Khalifa Sall qui ravit la vedette aux autres sujets. Selon le journal, cette sortie du chef du gouvernement n’était qu’un prétexte pour en parler de long en large et convaincre éventuellement une partie de l’opinion qui assimile l’emprisonnement du maire de Dakar à une instrumentalisation de la justice pour briser la carrière d’un adverse politique. Cette domination de ce sujet est relevée par le QUOTIDIEN qui écrit, « l’affaire Khalifa Sall, une question d’actualité dominante ». Ce que le  député Barthélémy Dias a compris en mettant le feu à l’Assemblée. « Barth Dias met le feu à l’Assemblée », c’est le titre à la UNE de VOX POPULI. Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur a soutenu qu’il ne peut pas venir à l’Assemblée pour écouter les mensonges du PM et que Moustapha Niasse n’a pas le droit d’organiser ce complot politique qui cherche à mettre en avant une certaine communication pour mettre des formes sur une cabale politique. Barthélémy Dias a ainsi perturbé et a quitté l’hémicycle. Et c’est Moustapha Niasse « au bord de la crise d’apoplexie » dans l’OBS  qui lancez, « Taisez-vous ! Taisez-vous ! Taisez-vous !... ».

A la UNE de LIBERATION, le PM soutient que des maires de la majorité sont concernés par les rapports transmis à la justice et que Macky Sall ne protégera personne.  

Dans SUDQUOTIDIEN, Me El Hadji Diouf soutient que lors de la confrontation du maire de Dakar avec ses co-inculpés, Mbaye Touré, le Daf et Youssou Bodian, le chef du bureau budget de la ville de Dakar, ont blanchi Khalifa Sall. Selon l’avocat, Khalifa Sall ne connaît pas de GIE, ne s’occupe pas de faux, on lui remet 30 millions tous les mois, comme on remet 50 millions à Moustapha Niasse, comme on remet un milliard tous les mois à Macky Sall pour des fonds politiques.

L’AS informe qu’une demande de liberté provisoire a été déposée pour Khalifa Sall hier, il en sera de même pour les autres aujourd’hui. Dans le même journal, Me Khassimou Touré, conseil de la ville de Dakar depuis le temps de Mamadou Diop, avocat et frère de Mbaye Touré, le Daf de la mairie, a soutenu que ce dernier a été toujours loyal avec son employeur. « (…). Cela suffit, il faut que l’on cesse de manipuler l’opinion publique. Le moment venu, je parlerai », annonce l’avocat.

Pour ce qui est de Bamba Fall et ses neuf co-inculpés, ENQUETE informe que la Chambre d’accusation va statuer mardi prochain sur leur demande de liberté provisoire. Mais déjà le Parquet général a requis la confirmation de l’ordonnance de refus du Doyen des juges d’instruction.  

Cela peut bouger aujourd’hui et prochainement sur le terrain politique si l’on en croit la TRIBUNE. Ce vendredi à Thiès, des jeunes de l’opposition qui se disent « être en phase terminale avec le président Macky Sall » entendent marcher  malgré l’interdiction préfectorale. De même on apprend dans le même journal que des partisans de Karim Wade, en prélude à son retour annoncé pour avril, battent le rappel des troupes avec déjà une caravane ce lundi dans la banlieue.

Retenez dans Les ECHOS que 162 morts sont notés dans des accidents de la circulation en 3 mois. Des chiffres donnés par le chef du bureau régional des transports routiers qui polarise les régions de Fatick et Diourbel. Ce qui fait dire au journal, que la route tue plus que le Sida, plus que la tuberculose, plus que beaucoup de maladies.

Pendant ce temps, le SOLEIL informe qu’ « au cours d’un dîner amical entre Macky Sall et François Hollande, ce dernier a confirmé les engagements de la France en matière de financement du Train express régional, de promotion de l’efficacité énergétique, d’installation d’un supercalculateur au centre national de calcul sénégalais dans la ville de Diamniadio ou encore du partenariat entre le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac et le Musée des civilisations noires de Dakar ».

Dans WALFQUOTIDIEN, on apprend qu’hier lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence des ministres africains des Finances, certains responsables de la commission économique de l’Union africaine ont purement suggéré aux dirigeants africains de prendre leurs responsabilités pour mettre un terme au diktat des institutions de Bretton Woods.

Terminons avec DIRECT INFO qui propose le portrait de la « voix de Touba », Serigne Bass Abdou Khadre. La Saga d’un soldat de l’Islam, nous dit le journal.
 


Vendredi 24 Mars 2017 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter