(Revue de presse du vendredi 28 avril 2017) Condamnation de Mbayang Diop, Macky Sall prêt à payer le prix du sang



(Revue de presse du vendredi 28 avril 2017) Condamnation de Mbayang Diop, Macky Sall prêt à payer le prix du sang
La politique est à la UNE de plusieurs journaux du jour. Mais on commence avec l’affaire de notre compatriote condamnée en Arabie Saoudite. VOX POPULI informe que Mbayang Diop devra attendre 9 ans, le temps que le cadet de sa défunte patronne atteigne l’âge de la majorité de 15 ans pour savoir si elle sera pardonnée ou non. Au-delà de cet espoir, elle peut compter selon le journal, sur le chef de l’Etat qui est disposé à se substituer de sa famille et discuter avec celle de la victime du prix du sang. VOX POPULI renseigne qu’en Arabie Saoudite quand quelqu’un est condamné, à mort, il peut s’en tirer en payant le droit du sang quand il est fixé après discussions par la famille de la victime. Dans ZOOM INFOS, le frère de Mbayang, Mamadou Diop, chauffeur de son état qui se dit complétement abattu,  se doute même de la possibilité de reprendre le volant. Il garde tout de même espoir pour le dénouement de cette affaire.

Un dénouement heureux, c’est ce que les Layènes souhaitent dans l’affaire Khalifa Sall. Dans le QUOTIDIEN, on apprend qu’après les éloges faits à Macky Sall mardi, le porte-parole des Layènes s’est souvenu hier de Khalifa Sall. Dans le journal, Mamadou Lamine Laye soutient qu’ « on ne doit pas oublier les actions de Khalifa Sall. (…). Nous lui souhaitons un dénouement heureux dans cette affaire ». Sur le plan judiciaire, retenez que le délibéré sur la demande de liberté provisoire du maire de Dakar  a été fixé au 2 mai. L’AS qui donne l’information soutient que l’audience s’est déroulée entre 10h et 17h. Pour ce qui est de l’annulation de la procédure, elle a été programmée pour le jeudi 4 mai. Dans ENQUETE, les avocats de Khalifa Sall soutiennent que toutes les conditions sont réunies pour une mise en liberté provisoire. Seulement l’OBS informe que le Parquet général veut maintenir Khalifa Sall en prison car il ne trouve pas les contestations des avocats du maire de Dakar sérieuses.

Dans le domaine de la justice toujours, LES ECHOS informent qu’Hissène Habré a été définitivement condamné à la prison à vie, pour crimes contre l’humanité. Mais la Chambre d’appel a rejeté le verdict de la Chambre d’instance sur le fait de viol sur Khadija Hassan Zidane. Résultat des courses : « La Chambre d’appel lave l’honneur de Hissène Habré, mais le retient en prison pour la vie ».

En politique, Macky Sall défie ses adversaires à la UNE de DIRECT INFO. Il soutient « lorsque je rentrerai dans l’arène le combat prendra fin c’est pour cela que je les laisserai avec mes lieutenants ». Dans WALFQUOTIDIEN, Macky Sall qui est convaincu de battre l’opposition lors des prochaines législatives, a appelé ses alliés principalement le Ps et l’Afp à renforcer l’unité de la coalition de la mouvance présidentielle et à taire leurs divergences pour l’intérêt supérieur du Sénégal. Le journal REWMI analysant les investitures dans la mouvance présidentielle soutient que Macky Sall a des soucis à se faire dans ses relations avec les siens et craint autant ses partisans que l’opposition. Pour ces législatives, Modou Diagne Fada explique dans SUDQUOTIDIEN qu’il sera extrêmement difficile  pour l’opposition avec le mode de scrutin en vigueur au Sénégal d’imposer la cohabitation à l’Assemblée nationale. A moins qu’elle soit totalement unie sur le plan national et sur le plan départemental ainsi qu’à l’extérieur du pays.

Pour les élections de représentativité dans le secteur de l’éducation, le QUOTIDIEN informe que les premiers résultats donneraient le Saems, le Cusems et le Sels (dirigé par Souleymane Diallo)  vainqueurs. Le journal parle d’un renouvellement avec l’ascension des nouveaux syndicats au détriment des traditionnels comme le Sudes et l’Uden.

A la UNE du SOLEIL, on apprend que le chef de l’Etat a lancé hier les travaux de restructuration du quartier spontané Baraka niché au cœur de la Sicap Liberté 6 Extension. Le journal renseigne que ce quartier est né en 1984 suite à un déguerpissement de Sacré-Cœur 3. C’est le rêve de feu Jacques Bugnicourt, ancien Secrétaire exécutif d’Enda Tiers Monde, qui a longtemps soutenu les 1600 habitants de la zone, qui sera ainsi réalisé. Il est prévu à la place la construction de trois complexes de 14 bâtiments pour un total de 210 appartements.

A la UNE de LIBERATION, on parle d’une rocambolesque affaire de détournement et de blanchiment de capitaux à la Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le Commerce (BSIC). Le journal explique que la Dic a déployé les gros moyens pour intercepter les membres d’un réseau qui a puisé dans les coffres de la BSIC. Dans cette affaire, on parle de sociétés fictives, des virements frauduleux, un vaste réseau de blanchiment dans le transport, l’événementiel et l’immobilier…

De la BSIC on passe à la BCEAO dans le TEMOIN. Le journal informe que la BCEAO a fait un bénéfice exceptionnel de 114,664 milliards en 2016. Seulement, le journal ajoute que  l’institut d’émission sous-régional s’est bien gardé de donner la moindre explication sur l’origine de ces bénéfices exceptionnels.
 


Vendredi 28 Avril 2017 - 11:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter