Rewmi: L’attitude d’Idrissa Seck agace

La gestion d’Idrissa Seck est loin de charmer tous les responsables de son parti Rewmi. Lors d’une assemblée générale tenue hier mardi pour le lancement de la vente des cartes, un des responsables de la première heure de ce parti, en l’occurrence Moussa Diaw qui a boycotté la rencontre n’a pas tremblé pour tirer à boulets rouges sur son mentor.



Rewmi: L’attitude d’Idrissa Seck agace

 « Tout ce qu’Idrissa Seck reprochait au président Me Abdoulaye Wade dans ces moments où il venait d’être exclu du parti démocratique sénégalais, il est en train de le reproduire au Rewmi qu’il gère comme sa propriété. Il veut régner en monarque, mais ça ne peut pas se passer comme tel », a pesté M. Diaw qui a qualifié de « mascarade et de farce ridicule » la cérémonie avant de s’indigner du « parachutage de nouveaux responsables à Diourbel par Idrissa Seck ».
 
Le désormais ex-président de la Ligue de football amateur qui sonne la rébellion au sein de la formation orange dénonce que « ce qui est regrettable dans la marche de notre parti, c’est qu’il n’existe aucune démocratie parce que toutes les grandes décisions sont prises de façon unilatérale par Idrissa Seck  qui gère notre formation politique comme sa propriété, son bien personnel ».
 
Loin de s’en tenir là, Moussa Diaw vide tout son sac en notant dans les colonnes de « L’as » qu’ « aujourd’hui, tout ce qu’Idrissa Seck a réussi, c’est d’être arrivé à créer des clans dans notre parti qui vit dans la plus parfaite cacophonie ».


Mercredi 5 Juin 2013 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter