Rewmi : Omar Guèye reste, mais choisit la confrontation avec Idrissa Seck

L’heure est à la confrontation à Rewmi entre Omar Guèye et Idrissa Seck dont les relations ne sont plus au beau fixe depuis le remplacement ce lundi du ministre de l’Hydraulique au niveau des instances de Rewmi par El Hadj Abdourahmane Diouf récemment limogé de la direction de la SONES. Face aux militants rewmistes de Sangalkam, l’ancien président de cette communauté rurale a tenu un discours qui laisse prédire des rapports de force entre le lieutenant qui réitère son soutien total au chef de l’Etat et son mentor qui ne se lasse pas de larguer ses amarres à l’endroit de Macky Sall et son régime.



Rewmi : Omar Guèye reste, mais choisit la confrontation avec Idrissa Seck

 
Omar Guèye opte pour le combat rapproché. Le ministre de l’Hydraulique par ailleurs membre fondateur de Rewmi ne n’envisage pas de quitter le navire d’Idrissa Seck pour sauver son poste ministériel, et cela malgré les relations froides entre ce dernier et les autres membres Benno Bokk Yaakaar (BBY). « Notre parti Rewmi est membre à part entière de la coalition BBY. De ce point de vue et ce que nous devons faire, c’est de soutenir ce gouvernement. Nous ne pouvons pas être membre d’une coalition, être dans le gouvernement et prendre un certain nombre de dispositions qui arborent un signal qui ne correspond pas à la réalité de ce gouvernement », tranche Omar Guèye qui, se voulant plus clair dans sa position de résistant, rétorque : « cette déclaration émanant du président de notre parti ne peut pas en ce qui nous concerne, nous militants de Rewmi,  avoir une adhésion à notre niveau ».
 
 Qualifiant les déclarations du maire de Thiès d’ « intempestives », M. Guèye assure qu’elles « ne peuvent pas provenir d’un responsable de Benno Bokk Yaakaar ». Réitérant que ses relations avec le patron de Rewmi ne font l’ombre d’aucun doute, Omar Guèye peste pourtant qu’ « il est inconcevable que nous soyons dans le gouvernement et faire des déclarations comme celles qui ont été faites dans un passé très récent vis-à-vis de ce gouvernement ».
 
L’ancien président de la communauté rurale de Sangalkam qui affirme qu’ « on ne peut pas être à la fois dedans et dehors », conclut en renouvelant que « Rewmi soutient la coalition Benno Bokk Yaakaar et le président Macky Sall ».
 
 


Mardi 9 Avril 2013 - 20:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter