Rewmi atteint par la violence: les partisants d'Idrissa Seck s'entredéchirent à Thiés



 
Le syndrome de l'Alliance Pour la République (APR) atteint Rewmi. L’Assemblée Générale (AG) départementale d’information convoquée par les responsables du parti d'Idrissa Seck, dimanche à Thiès, s’est terminée par des  bagarres et échanges houleux. Pleine à craquer, la salle a été envahie par des jeunes qui ont  bousculé et aspergé l’assistance de gaz face aux regards impuissants des responsables du parti  installés sur le présidium. Ce moment de turbulence a vu l’agression du maire Maïmouna Dieng
 
Le député Abdou Dialane Faye, qui présidait la réunion, a soutenu que « des personnes bien identifiées ont fait irruption dans la salle pour saboter l’AG d’information des militants sur le processus électoral et la confection des pièces pour les militants devant figurer sur les prochaines listes électorales». Pourtant cette AG était pour les rewmistes un moment de discutions des modalités et enjeux de ces élections dont les listes doivent être déposées dans un mois.
 
 Abdou Dialang Faye d'avertir et menacer que les responsabilités seront bien situées et des mesures prises, afin que les personnes qui ont saboté la grande mobilisation des militants, soient sanctionnées par la direction du parti. Ce dernier termine et lance dans les colonnes du journal "le populaire" que le président de Rewmi sera informé des incidents et une autre AG convoquée prochainement pour informer les militants sur les dispositions prises en direction des élections locales. 


Lundi 10 Mars 2014 - 10:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter