Rewmi exige la libération immédiate des journalistes



Rewmi exige la libération immédiate des journalistes
Le communiqué de Rewmi  est parvenu à Pressafrik.com. la formation Orange d’Idrissa Seck «condamne fermement la détention arbitraire des journalistes du journal l'Observateur et du journal le Quotidien ». Et s'insurge «contre cette énième tentative de confiscation des libertés qui semble être un programme de gouvernance du régime en place».


Le Rewmi exige «la libération immédiate des journalistes détenus et incite l'Etat à davantage travailler pour une meilleure étanchéité de ses services notamment ceux en lien direct avec la sécurité nationale ». Le gouvernement est aussi invité «à veiller à la protection des libertés individuelles et collectives gage de notre démocratie».


Jeudi 16 Juillet 2015 - 18:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter