Rewmi regrette le "discours irresponsable" de Macky: "Il cherche des boucs émissaires pour cacher son incompétence,… », Idy

Décidément, la guerre est définitivement déclarée entre Macky Sall et Idrissa Seck. Au premier non moins Président de la République qui dénonce des forces politiques tapies dans l’ombre qui attisent le feu à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, le leader de Rewmi ne tarde pas à réagir. « Pour cacher son incompétence,… », dit-il, il « cherche des boucs émissaires ».



Idrissa Seck pas du tout content de la déclaration de Macky Sall hier et ne le cache pas. Il dit « regretter fermement que le Président de la République s’absente du pays pendant quinze jours, en partie pour un repos, au moment où la population souffre et que la crise universitaire aboutit, entre autres conséquences négatives, au lâche assassinat de l’étudiant Bassirou Faye ». Le leader de Rewmi parle de « discours irresponsable et guerrier que le Président de la République a tenu à son arrivée à Dakar au lieu de l’apaisement attendu et se désole, tout autant, de la tendance à toujours réagir en retard, sans se soucier de la résolution des problèmes à l’avance. Le fer de lance la Coalition Alternative (CA) 2017 dénonce par ailleurs, «l’irresponsabilité du Président de la République qui », assène-t-il, « incapable de satisfaire les demandes légitimes de la communauté universitaire, laisse sa police assassiner des étudiants ».

 
Pis, tacle l’ancien Premier ministre sous Wade, «au lieu d’assumer ses responsabilités, Macky Sall, comme toujours, cherche des boucs émissaires pour masquer son incompétence à satisfaire la commande sociale des Sénégalais qui finalement n’attendent plus rien de lui ». Fort de ce fait, Idrissa Seck ne manque pas de lui donner la voie à suivre. Ce, tout en appelant au calme et à la recherche pacifique de solutions, réitère ses propositions pour une sortie de crise à savoir : Le respect des franchises universitaires.

 
En plus du « retrait des forces de l’ordre de la totalité du campus universitaire comme le réclame la communauté universitaire, le paiement systématique des bourses d’étudiants de manière mensuelle en même temps que les salaires des ministres et des directeurs généraux et l’amélioration des conditions de vie des étudiants pour leur permettre d’étudier convenablement.


Lundi 18 Août 2014 - 14:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter