Rien ne va plus à la faculté de médecine: Après les étudiants, le SAES menace

La tension est montée d'un cran à la faculté de médecine. Après les étudiants qui rejettent l'orientation de pas moins de 1100 nouveaux bacheliers, les professeurs se signalent. Ce, pour clignoter dans le même sens. La tutelle, le ministre de l'Enseignement supérieur est au banc des accusés.



Rien ne va plus entre la tutelle et le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SAES). En cause, l’orientation des 1100 nouveaux bacheliers à la faculté de médecine, d’odontologie et pharmacie. Fustigeant par ailleurs le limogeage du Doyen de la faculté, le Dr Abdourahmane Dia dit Ardo, les professeurs menacent de ne pas dispenser les cours cette année.  Pire, ils n’entendent pas former des tueurs », décrètent les syndicalistes.  En effet, chaud vendredi à la faculté de médecine, les étudiants sont montés au créneau dans la matinée pour regretter l’orientation de 1100 de ces nouveaux bacheliers, dans l’après-midi, c’était au tour du SAES qui accuse la tutelle de vouloir déstabiliser la faculté de médecine qui de symbole de l’excellence, risque de tomber dans la médiocrité selon le Pr Malick Faye et Cie. Ceci, avec ce nombre pléthorique d’étudiants.
 
Le SAES qui déchire cette liste, ne manque pas de déplorer le limogeage du Doyen de la faculté. Pour le syndicat, ledit Docteur Ardo, médecin des lutteur, n’a été démis de ses fonctions que parce qu’il a osé dire non à Mari Teuw Niane qui réagissant aux attaques, de dire que cette révocation du Doyen fait suite à un rapport d’audit qui recommande même des poursuites judiciaires après la découverte de fortes présomptions de malversations. Ministre qui rassure et la faculté de médecine à savoir qu’elle aura le nombre qu’elle a exactement demandé et les 1100 orientés. « Je veux rassurer les 1100 bacheliers…que tous continueront à faire de la Médecine, Pharmacie et Chirurgie dentaire ». La trouvaille de la tutelle est que « la faculté garde le nombre qui va y être orienté, ni plus ni moins. Que le surplus soit orienté dans d’autres structures qui forment des médecins ». 


Samedi 27 Décembre 2014 - 10:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter