Russie : une statue démoniaque détruite

Un groupe jusqu'alors inconnu, les ‘’Cosaques de Saint-Pétersbourg’’ annonce avoir détruit l'œuvre d'art il y a une semaine parce que le chiffre, de Méphistophélès, était satanique.



Un porte-parole de l'Eglise orthodoxe a qualifié l'attaque de «compréhensible». Mais les manifestants ont déclaré que c'était du vandalisme.

«C'est un très beau bâtiment spécial et avoir autant de bâtiments spéciaux dans notre ville rend tout le monde heureux. Chaque cas de ce genre, outre la colère apporte la dépression", a déclaré Elena Panchenko, une habitante de Saint-Pétersbourg.

Le porte-parole du Conseil de Saint-Pétersbourg, Alexander Kubrinshiy, a déclaré que les auteurs doivent être appréhendés et poursuivis.

André Polyakov, le leader du groupe Union des Cosaques de Saint-Pétersbourg, a affirmé pour sa part que les enquêtes qu'il avait menées au sein de sa communauté pour essayer de savoir qui était responsable de la destruction de la statue ont été vaines.

L'alerte a été donnée mercredi 26 août par un historien, Dmitri Bratkine, qui a écrit sur son blog : « Aujourd'hui, à 15 heures, un ouvrier s'est penché et toc-toc-toc… » Plus de Méphistophélès. Cette statue buste du prince de l'enfer, accoudée au fronton d'un immeuble de Saint-Pétersbourg à 6 étages, a été classée monument historique. Construit entre 1910-1911, le monument avait été érigé quelques années après que Fédor Chaliapine, le grand chanteur russe d'opéra, eut interprété avec succès Méphistophélès à la Scala de Milan. Pour certains, il s'agit d'une œuvre d'art qui a été tout simplement victime des extrémistes de l'Eglise orthodoxe.


Bbc Afrique

Lundi 31 Août 2015 - 09:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter