Rwanda: le président du Sénat démissionne

Au Rwanda, le président du Sénat a présenté, mercredi 17 septembre, sa démission pour des raisons qu’il a qualifiées de « personnelles », mais à la suite d’une pétition de 15 sénateurs mettant en cause sa manière de diriger la Chambre haute. Jean-Damascène Ntawukuliryayo, président du Sénat depuis 2011, reste pour l’instant sénateur.



Le Parlement rwandais à Kigali. Will Boase/Bloomberg via Getty Images
Le Parlement rwandais à Kigali. Will Boase/Bloomberg via Getty Images

Démission ou limogeage ? Certains observateurs de la vie politique rwandaise se sont posés la question hier, lorsque le président de la Chambre haute a présenté sa démission qui a été acceptée à l’unanimité… moins une voix, celle du président démissionnaire qui s’est abstenu. Cette démission a été présentée lors d’une session extraordinaire qui avait été réclamée par 15 sénateurs lui reprochant sa gestion de la Chambre haute. Selon Bernard Makuza, vice-president du Sénat et désormais président par intérim, Jean-Damascène Ntawukuliryayo ne respectait pas le processus de décision de l’institution.

« C’est l’aboutissement de tout un constat sur le travail du président du Sénat, explique ce dernier. Toute institution a des lois. […] En tant que président, vous ne pouvez pas remplacer le bureau […], vous ne pouvez pas imposer vos décisions à la conférence des présidents par exemple. Ce genre de comportement […] devenait de plus en plus insupportable. »

Selon un document distribué à des journalistes, l’ancien président du Sénat est également accusé par ses confrères de mauvaise gestion de l'argent public et d’avoir rencontré des diplomates sans en avoir informé son bureau.


Rfi.fr

Jeudi 18 Septembre 2014 - 11:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter