S. Leone-Ebola: un nouveau centre de traitement

Un centre dédié au traitement de la fièvre Ebola chez les femmes enceintes vient d’ouvrir ses portes, à Freetown, la capitale sierra-léonaise.



Les femmes sont une couche particulièrement vulnérable à la fièvre Ebola.
Les femmes sont une couche particulièrement vulnérable à la fièvre Ebola.

Selon l'ONG Médecins sans frontières (MSF), qui est présente en Sierra Leone, les femmes enceintes sont un groupe à haut risque, avec un taux de survie de la fièvre Ebola presque nul.

Les femmes sont très vulnérables à cette maladie très contagieuse, puisqu’elles s’occupent généralement des malades de la famille.

Les raisons de la faible résistance à la fièvre Ebola chez les femmes sont inconnues des médecins. Ces derniers estiment que la recherche doit percer ce mystère.

Plus de huit mille personnes sont mortes d’Ebola en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia, depuis la présence de la maladie en Afrique de l’Ouest, fin 2013.


BBC Afrique

Dimanche 11 Janvier 2015 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter