"S’il y a un candidat plus fort que moi que les Sénégalais vont désigner… », Macky Sall



Le Chef de l’Etat s’est ainsi prononcé lors d’une rencontre à Dakar avec l’Association de la Presse Etrangère au Sénégal (APES). «J’ai été élu pour sept ans» en mars 2012, campe le président Sall qui indique : « Mais l’année prochaine, je vais proposer l’organisation d’un référendum pour la réduction de mon mandat ». Un référendum pour permettre «une révision de la Constitution ». Ceci, d’abord sur «le mandat » et ensuite sur «quelques autres aspects pour consolider notre démocratie », affirme le successeur de Wade qui prévoit ladite opération «en 2016, probablement au mois de mai ».  


Selon le Chef de l’Etat, la modification a déjà été entamée et devrait passer par la voie référendaire, après avis du Conseil constitutionnel. Ainsi, "si c’est validé, c’est en février 2017 que se fera l’élection présidentielle, au lieu de 2019", sert-il. Le président Sall pour qui : «c’est trop tôt pour parler de (sa) candidature », assure toutefois ne pas «craindre une éventuelle candidature de Karim ». « S’il y a un candidat plus fort que moi que les Sénégalais vont désigner, on en prendra acte », dit le Chef de l’Etat qui ajoute : «Le pouvoir, ce n’est pas une fin en soi ».
Avec AFP
 


Mardi 17 Mars 2015 - 19:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter