SAES-Etat du Sénégal: 13 mars, date fatidique

Les deux (2) parties, le gouvernement et le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SAES) se sont retrouvés pas plus tard qu'hier dans le cadre de négociations. Ce, avec le ministre du Travail, Mansour SY. Une commission technique paritaire mise en place, les parties se retrouvent le 13 mars prochain, un jour de vérité.



Pas plus tard qu’hier à l’issue de leur face-à-face avec la presse, le SAES-Dakar par la voix de son porte-parole, Idrissa BA y allait dans la menace : «L’autorité a encore deux (2) jours avant qu’ils ne passent à la vitesse supérieure. «Il nous reste encore deux (2) jours. Ce 8 mars, si nous nous rendons compte que nos salaires n’ont pas été virés, nous réagirons puisque nous avons les moyens de réagir sur le plan juridique, administratif. Nous n’excluons pas de porter plainte contre tous les recteurs de toutes les universités du Sénégal ». Et c’est le soir-même que les syndicalistes se sont retrouvés à la table des négociations avec Mansour SY, le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions.


Et ce, en présence de ses collègues en charge de l’Enseignement supérieur, de la Fonction public et du Budget. Le SAES demande au gouvernement à défaut du retrait, la modification de la loi cadre. Pour l’heure, un accord a été trouvé sur ces dispositions. A savoir la mise en place d’une commission technique paritaire composée de plénipotentiaire, quatre (4) pour chaque partie en vue d’examiner les amendements du SAES qui portent notamment sur l’engagement du gouvernement à prendre des dispositions législatives et/ou réglementaires pertinentes. Puis, les deux (2) parties ont retenu de se retrouver le vendredi 13 mars prochain à 15 heures au 4ème étage de l’Immeuble Yoro Lam. Mieux, les deux (2) parties s’engagent à travailler dans un climat apaisé.  

Affaire à suivre.
 


Samedi 7 Mars 2015 - 11:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter