Saccage de la Maison du Parti: le Ps à l’écoute du Procureur

Tous les éléments sont réunis pour l’ouverture d’un procès dans le cadre du saccage de la Maison du Parti socialiste. En effet, les enquêteurs qui ont bouclé ce dossier ont remis les résultats au Procureur, à qui il incombe maintenant de lancer ou non des poursuites contre les personnes incriminées.



Le Procureur de la République a sous la main, depuis maintenant plusieurs jours, les résultats des enquêteurs de la Division des investigations criminelles concernant le saccage de la Maison du parti. Ce qui implique qu’il lui incombe maintenant, le choix de lancer ou non des poursuites contre les présumés coupables.

Le dossier relatif au saccage du siège du Ps, en mars dernier, est sur la table du procureur de la République. La Dic, en charge de l’enquête, a bouclé ses investigations marquées par l’audition d’une trentaine de personnes, essentiellement des responsables et militants socialistes proches du maire de Dakar, Khalifa Sall.

Cette histoire remonte au mois de mars dernier. En effet, à la veille du référendum, le Parti socialiste (Ps), interpelé à clarifier sa position avait vu deux camps de dessiner : celui des partisans du Oui aux propositions de Macky Sall regroupés autour d’Ousmane Tanor Dieng, et ceux du nom avec Khalifa Sall comme tête de file.

L’opposition des deux camps avait conduit aux échauffourées puisque certains jeunes du Ps avaient accusé leurs dirigeants de vendre leur parti au chef de l’Etat.

Mais il faut rappeler que la majeure partie des personnes auditionnées lors des investigations de la police sont des proches de Bamba Fall, le maire de la Médina, lui-même, faisant partie des plus fidèles lieutenants de l’édile de Dakar.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 30 Novembre 2016 - 07:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter