Sadio Mané, en nouvelle tête de gondole de la Tanière



Sadio Mané, l’attaquant excentré sénégalais, est certainement en train de vivre sa saison la plus aboutie en tant que professionnel, en alignant les performances au haut vol dans le championnat autrichien mais aussi et surtout en Europa League.
 
Certes cette compétition est du 2-ème niveau comparé à la Champions league, mais les qualités affichées par le jeune footballeur sénégalais confirment sa mue, depuis ses débuts en équipe nationale du Sénégal.
 
Sadio Mané, qui alternait le bon et le moins bon, qu’on accusait à tort et très souvent à raison, de jouer en soliste, a réussi à hisser son niveau et à s’améliorer à chaque sortie.
 
Son entrée en jeu contre la Côte d’Ivoire (1-3), son match à Casablanca (1-1) contre la même sélection nationale et ses deux derniers matchs contre l’Ajax d’Amsterdam (3-0 et 3-1) prouvent à suffisance les efforts réalisés par le jeune footballeur pour se hisser au niveau des meilleurs.
 
Naguère critiqué pour son individualisme, il met en avant le travail collectif comme jeudi lors de la victoire contre l’Ajax (3-1) quand il saluait, sur le site officiel de son club, le travail collectif.
 
‘’Nous travaillons incroyablement bien en tant que collectif. Cela a permis de battre l'Ajax deux fois. Nous nous sommes assigné plusieurs objectifs cette saison’’, a réagi l’international, après la qualification de son équipe pour le 8-ème tour de la Ligue Europa.
 
L’ancien pensionnaire de Génération Foot ne s’est pas seulement mis au service du collectif. Il a aussi réussi à être décisif lors des deux rencontres (3-0 et 3-1) confirmant ses progrès récents.
 
Et c’est à niveau, selon les observateurs, que se voit la différence entre un bon joueur et un grand joueur, le dernier réussissant toujours à qualifier son équipe lors des grandes occasions.
 
En montrant les énormes progrès effectués dès sa 2-ème année en Autriche, Sadio Mané prouve qu’il n’a pas fait un mauvais choix en quittant une équipe de Metz se dirigeant vers le National au profit des Red Bulls Salzburg.
 
Si le championnat autrichien est une ligue de seconde zone en Europe, l’ancien meneur de jeu de la sélection olympique, est en train d’y apprendre son métier lentement mais sûrement pour réaliser son rêve d’évoluer dans un championnat plus huppé.
 
Le natif de Bambaly (sud) est sur la voie royale, surtout s’il continue à multiplier les bonnes sorties contre les grosses écuries aussi bien en club qu’en équipe nationale du Sénégal.
 
Remplacé lors du match aller à Abidjan, Sadio Mané a été remis au centre du jeu sénégalais au match retour (1-1), se comportant en vrai leader technique d’une Tanière en manque de tête de gondole.
 
Contre le Mali pour le match amical du 5 mars, il sera très attendu pour conforter qu’il a désormais les épaules assez larges pour porter le jeu d’une Tanière qui va engager avec cette rencontre la préparation des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015.
 
Après avoir raté la CAN 2013 et la coupe du monde 2014, le Sénégal, avec des joueurs de la trempe de l’attaquant de Salzburg, n’a pas le droit de manquer la grande fête du football continental, sous peine de disparaître du devant de la scène.
 
L’élimination du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2014 confirmée par la sortie dès les préliminaires des deux clubs en compétitions africaines prouve à suffisance que le temps est venu de prendre le taureau par les cornes.
 
Et des joueurs de la trempe de Sadio Mané sont appelés à sonner la révolte pour remettre les choses en l’endroit.
APS


Vendredi 28 Février 2014 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter