Saër Niang sur l’enquête du Monument de la Renaissance: «Une instruction ne peut mettre à genoux l’ARMP»



Saër Niang sur l’enquête du Monument de la Renaissance: «Une instruction ne peut mettre à genoux l’ARMP»
Suite à l’article paru dans le journal l’Observateur ce mercredi qui relatait que le Président Wade avait fait arrêter une enquête de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) sur le montant financier du monument de la renaissance africaine, le Directeur Général de l’agence de régulation, Saër Niang qui présentait le rapport 2010 de sa structure a tenu à préciser que «l’ARMP ne connait pas de pressions. Elle travaille de façon indépendante. «Nous n’accepterons pas de pressions ou d’ordres venant de quelque autorité que ce soit» a-t-il fait comprendre dans les colonnes du journal l’Observateur. Selon M Saer Niang qui affirme recevoir des ordres du Conseil de Régulation qui n’est pas une personne mais un collège, c’est neuf personnes qui proviennent d’horizons différents, qui représentent des instances différentes. Il n’est pas donc possible qu’une instruction vienne mettre à genoux tout ce collège. Ce n’est pas possible.


Jeudi 20 Octobre 2011 - 14:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter