Sahara occidental: l'Algérie dénonce les propos «insultants» du Maroc

Jeudi, les autorités marocaines avaient accusé l'Algérie d'être responsable de la nomination de Joachim Chissano comme envoyé spécial de l'Union africaine pour le Sahara occidental, traitant même Alger de « minable ». Samedi, les autorités algériennes ont réagi, dénonçant un comportement insultant.



Des propos « outrageants, irresponsables et outrancièrement insultants ». Voilà la réponse du porte-parole des Affaires étrangères aux déclarations marocaines qui accusent Alger d’être derrière la nomination de Joachim Chissano comme nouvel envoyé spécial de l’Union africaine pour le Sahara occidental.
« Ces déclarations sont erronées », ajoute le porte-parole du ministre qui poursuit : « les exigences marocaines sur la question du Sahara occidental sont unilatérales et infondées ». Ces attaques verbales ont lieu, selon lui, à chaque fois que le dossier du Sahara occidental avance.
Avant la réaction officielle, les propos du ministre des Affaires étrangères marocains avaient suscité la réaction de la presse, qui ne s’est pas privée de critiquer Rabat. Pour le quotidien El Watan, c’est « sans doute agacé par les échecs de son appareil diplomatique, que le Maroc recourt à l’insulte ».
Selon la presse, Alger avait salué la nomination de Joachim Chissano, mais samedi, les autorités ont voulu rappeler que ce n’était pas une question de personne mais que la position d’Alger s’appuyait bien sur les principes fondamentaux des Nations unies.

RFI

Dimanche 13 Juillet 2014 - 12:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter