Saint-Louis - Festival de Jazz: Golbert Diagne pas content de l'absence du ministre Mbagnick Ndiaye



Maître de cérémonie, Golbert Diagne pense à la retraite. «Il faut savoir partir à temps. C’est Charles Aznavour qui le disait, il faut savoir quitter la table quand l’amour commence à être desservi parce que Golbert vieilli. Il faut que les jeunes prennent maintenant la relève», a dit la légende vivante du théâtre sénégalais.
 
En attendant sa retraite, l’acteur principal du téléfilm Bara Yëggo s’est encore fait remarquer, relaie «Enquête».

Traditionnel maître de cérémonie des cérémonies d’ouverture de bien d’éditions du festival de Jazz de Saint-Louis, Golbert Diagne, en appelant le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Communication, Henry Sagna sur scène pour sa prise de parole, lors de la soirée officielle d’ouverture de la présente édition, lui lance : «Dites au ministre que nous tenons à sa présence ici. Cela ne signifie pas que nous vous sous-estimons. Mais nous tenons à ce que le ministre soit là parce que cela rehausserait l’événement».
 
M. Sagna ne s’est pas fait prier pour répondre au comédien. «Le Gouverneur de la région représente le ministre. Aussi, on est là pour faire part de tout le regret du ministre qui n’est pas là parce qu’en mission en dehors du pays… », explique ce dernier. 


Vendredi 13 Mai 2016 - 13:28




1.Posté par Lamine le 15/05/2016 21:11
Golbert : Il en est qui semblent servir sous une bannière. Ils le font ! Mais de telle manière, que pour eux, tous les moyens sont bons, pour ne servir en fait que leurs propres intérêts. A cette fin, ils agissent selon les circonstances. Cela porte un nom : L’opportunisme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter