Saint-Louis : La traque du jihadiste mauritanien Saleck Ould Cheikh se poursuit

Saint-Louis, la vielle ville du nord du pays, est devenue le nouveau quartier général des policiers de la Division des investigations criminelles (Dic), qui continuent la traque du djihadiste mauritanien évadé de prison à Nouakchott et très recherché. Et, depuis quelques jours, ce sont des fouilles dans tous les lieux d’hébergements tels que les hôtels et auberges. Une traque menée par des hommes bien armés, déterminés à mettre la main sur le fugitif djihadiste Saleck Ould Cheikh.



A, Saint-Louis, les populations sont intriguées par la présence massive et visible des policiers bien armés à la recherche d’un jihadiste mauritanien évadé de prison à Nouakchott et qui a atterri dans au Sénégal. Ainsi de la frontière à la commune de Saint-Louis en passant par les agglomérations qui jouxtent la route nationale, l’alerte est donnée depuis dimanche. Les hôtels sont visités. Sur la route les véhicules font l’objet d’une fouille systématique.

A Sal Sal, zone frontalière située à Gokhou Mbacc, un quartier qui jouxte la Mauritanie les moindres gestes des populations sont surveillés. Abritant une importante communauté mauritanienne, les policiers dissèquent les moindres déplacements des populations. Là-bas, les éléments de la Dic se mêlent à la population pour recueillir des informations pouvant conduire au fugitif jihadiste.

Et, de Rosso Sénégal en passant par Richard-Toll et Dagana, les policiers de la Dic sont présents et visibles et mènent la traque du jihadiste mauritanien Saleck Ould Cheikh, une situation a installé dans la ville tricentenaire, la psychose, une peur  qui a fini de gagner les esprits avec la présence des policiers et des magistrats, ainsi des réunions de coordination se tiennent régulièrement à la Cour d’Appel de Saint-Louis et des personnes d’origines mauritaniennes sont toujours en garde à vue.             

Khadim FALL

Vendredi 8 Janvier 2016 - 09:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter