Saint-Louis : Le Sutsas dénonce la gestion gabégique de l’hôpital

L’hôpital de Saint-Louis a renoué avec les démons de la division. Les membres du Syndicat unitaire des travailleurs de la santé (Sutsas) ont dénoncé la gestion patrimoniale des ressources financières de l’établissement. Après plusieurs mois d’accalmie, ils accusent le nouveau directeur d’avoir versé dans des excès depuis son arrivée.



Très remontés contre leur patron, le Sutsas pointe du doigt le directeur de la structure hospitalière, à qui il reproche, l’augmentation, dès son installation, de sa prime de responsabilité, fixée au départ à 300.000 F Cfa et qui est passée, aujourd’hui, à 600.000 F Cfa, a fait savoir le Secrétaire général du syndicat.

«Nous avons observé que le Directeur général de l’hôpital de Saint-Louis, on a comme l’impression qu’il est venu se remplir les poches... Il y a des politiques de traitement qui devraient profiter aux populations mais nous constatons que la gratuité n’est pas appliquée à cent pour cent. Hors, l’Etat a fait son devoir», peste Abdoul Ndongo.
 
Selon le syndicaliste sur Walf radio, «L’augmentation des tarifs de prestations qui passent désormais du simple au double, alors qu’une offre de la même qualité est fournie dans les autres structures sanitaires de l’espace communal. Des champs de blocs sont payés à hauteur de 18.000 F CFA, ce qui ne s’est jamais passé à Saint-Louis. Ce qui est inadmissible, dans un contexte non seulement l’Etat est tenu à donner sa subvention, mais également par le billet de la banque mondiale, par les forces du contrat pluriannuel, l’état central a donné à l’hôpital Régional de Saint-Louis pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, 644 millions de F CFA. Et ce qui devrait se faire avec cette argent là, nous l’avons pas senti». 


Lundi 28 Mars 2016 - 09:16




1.Posté par eder le 29/03/2016 09:41
Mr Ndongo transhumant venant du SYNTRAS ralliant le SUTSAS pour raison de poste de représentant du personnel et secrétaire général local du SUTSAS. Il a aujourd’hui 3 primes la prime de transport, la prime de Major, la prime exceptionnelle. il a voté l'augmentation du jeton de présence du conseil d'administration passant du simple au double. vous conviendrez avec moi qu'aucun Directeur ne peut augmenter sa prime ni modifier des tarifs sans le conseil d'administration ou ll siege et a vote oui.
Par la suppression du guichet privé ou il etait tres actif et gagnait au bas prix plus de 200 000f par moi a encourager cette posture de beni menteur.
il sagit de quoi aujourd’hui un poste de chef de service des soins infirmiers ou il veut mettre son patron Mamadou Toure né pour la deuxieme fois en 1981
A suivre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter