Saisie d’armes à feu à Marsassoum : la peur s’empare des populations

La peur s’est emparée des habitants de Marsassoum. En effet, trois jours après une saisie d’armes de fabrication russe, la population de cette localité se réveille avec la peur au ventre. Ce qui les pousse à implorer l’Etat pour l’érection d’une brigade de gendarmerie dans leur terroir.



Saisie d’armes à feu à Marsassoum : la peur s’empare des populations
Depuis que les forces de l’ordre ont saisi des armes à feu de fabrication russe, les habitants de Marsassoum ne dorment plus à points fermés. En effet, la présence d’armes à feu dans cette localité est, selon certains habitants, la preuve de la facilité qu’ont les gens d’entrer dans cette localité.

C’est le cas de Boubacar Seydi, un commerçant établi dans cette localité de Sédhiou, qui appréhende une incursion de bandes armées : «J’ai peur qu’un jour, ils ne descendent dans la commune pour faire des dégâts.», a-t-il déclaré à nos confrères de la Rfm.

Un autre Marsassoumois renchérit : «Depuis quelques jours, ça me tracasse en tant qu’habitant de Marsassoum. Quand j’ai entendu qu’il y avait une saisie d’armes, ça m’a apeuré parce que j’ai pensé avant tout à ma tête».

Souleymane quant à lui, est d’avis que «quand les militaire descendent, il n’y a plus de sécurité, les pirogues entrent et sortent comme ils veulent».

Ce qui le pousse à lancer un appel aux autorités : «Nous demandons au Gouvernement du Sénégal de nous aider pour l’installation d’une brigade de gendarmerie à Marsassoum avec assez de personnels et des équipements».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter