Saisie des biens de Karim Wade : Me Moussa Felix Sow surpris par la décision du tribunal de grande instance de Paris



Saisie des biens de Karim Wade : Me Moussa Felix Sow surpris par la décision du tribunal de grande instance de Paris
L’avocat de l’Etat, Me Moussa Felix Sow n'est pas en phase avec la décision du tribunal de grande instance de Paris sur l'affaire Karim et Etat du Sénégal. La robe noire se dit très surpris par la décision du tribunal de grande instance de Paris, d’autant plus que la France est signataire de la Convention de Mérida sur l’enrichissement illicite.

En effet, le tribunal de grande instance de Paris a rejeté, hier lundi, toutes les demandes de l’État du Sénégal visant à saisir, en France, des biens appartenant à l’ancien ministre d’Etat, ministre des Transports aérien et de la coopération internationale, Karim Wade et l’homme d’affaire Libano-sénégalais, Ibrahima Aboukhalil dit Bibo Bourgi. Une décision de rejet qui a surpris plus d’un du côté de l’Etat du Sénégal.

C’est le cas de Me Moussa Felix Sow, un des avocats de l’Etat, qui ne s’attendait pas du tout à un tel verdict. D’ailleurs il se dit « Surpris d’autant la France a signé la convention de Mérida, relative à l’enrichissement illicite ».
 
Rappelons que  la Convention des Nations Unies contre la corruption (ou Convention de Mérida) fournit un cadre légal général pour lutter contre la corruption à travers des mesures de prévention, d’application du droit et de recouvrement de biens.

Khadim FALL

Mardi 27 Septembre 2016 - 12:24




1.Posté par Leuk le 27/09/2016 20:20
La France a signé la Convention de ceci et de de cela.
C'est vrai! Et la Justice Française reste dans la cohérence, et dans sens du Droit.
Mais le problème, fondamentalement il est ailleurs.
C'est la CREI, cette Juridiction d'Exception, ressuscitée par le Président Macky Sall afin de traquer et anéantir ses potentiels adversaires politiques.
C'est du Règlement de Compte de Politique, une Chasse aux Sorcières !
Et vous aviez tort de vouloir compter sur la Justice Internationale pour cautionner telle forfaiture politico-judiciaire, après que le Peuple Sénégalais a fini de se faire une religion sur ce que appelez pompeusement "La Traque des Biens Mal Acquis" .
Allez donc, Maîtres, vous affairer à défendre le petit frère du Président, "Aliou Le Pétrolier".
Ses casseroles font tant de bruit assourdissant sous nos cieux!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter