Samine-Sédhiou : Pour « zéro nouvelle infection au VIH sida » d’ici 2015, l’imam prêche l’abstinence



Les jeunes des zones transfrontalières lancent l’assaut final pour « zéro nouvelle infection au VIH sida » d’ici 2015. Le ‘’Balantacounda’’ a abrité le lancement de la semaine nationale jeunes contre le SIDA. Cette région enregistre un des taux de prévalence les plus élevés du pays. En effet, « sur 23 cas de personnes infectées par le VIH-sida, l’année dernière lors de la semaine nationale de lutte contre le sida, les 15 étaient de la région de Sédhiou », des raisons suffisantes pour le Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS), de lancer l’assaut contre toute nouvelle infection, disent ces jeunes. D’où le choix de la ville de Samine par le Projet de Promotion des Jeunes (PPJ), pour accueillir la cérémonie de lancement de la semaine nationale « jeunes-sida ».


Le Ministre de la Jeunesse de l’Emploi et de la Promotion des Valeurs Civiques, Benoît Sambou a ainsi, «appelé les jeunes vivant particulièrement le long de la frontière avec la Guinée Bissau, de faire face à cette pandémie qui ne connait pas de limites géographiques ». « Le sida est là », reconnait le maire de la ville appuyé en cela par l’iman ratib de Samine qui, appelle les jeunes à « s’abstenir de tout rapport sexuel pour échapper à cette maladie ». Un refrain repris par des personnes vivant avec le VIH qui ont tenu à faire le déplacement jusqu’au sud du pays pour témoigner. L’ancienne internationale de basket non moins membre du comité exécutif du CNLS, Kankou Coulibaly a prié pour « un retour définitif de la paix en Casamance, une paix sans le sida », lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com.



Mercredi 4 Juin 2014 - 14:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter