Samuel Sarr annonce la fin des délestages pour 2012

Le ministre de l’énergie, Samuel Ameth Sarr et le directeur général de la Sénélec ont tenu ce matin un point de presse en compagnie de leurs partenaires dans les locaux du ministère de l’énergie. La date du 15 août est maintenue pour la diminution des délestages. La totale est prévue pour février 2012.



Samuel Sarr annonce la fin des délestages pour 2012
« On n’a jamais annoncé la fin totale des délestages pour ce 15 août. Nous avons plutôt annoncé un retour à la situation d’avant crise ». Cette précision est de Seydina Kâne, directeur général de la Sénélec. Il faisait face, ce matin, à la presse en compagnie du ministre de l’énergie, Samuel Amet Sarr au building administratif. Ainsi, les Sénégalais ne connaitront la fin des délestages qu’en février 2011. Une prévision qui repose cependant sur une hypothèse. Car, la Chine doit d’abord concrétiser la promesse qu’elle a faite au Sénégal de lui donner deux tirbunes de gaz. Ce qui permettra à la Sénélec de pouvoir faire, sans causer de dommage aux ménages, l’entretien de ses machines.

En outre, ce délai qu’avait annoncé Samuel Sarr devant les parlementaires est maintenu. Samuel Sarr réassure « tout retournera à la normale d’ici le 15 août ». La normale signifie moins de délestages et non plus de délestages.

Pour se faire, des dispositions ont été prises pour réparer les 13 machines mises aux arrêts. En effet, du mauvais fuel a causé des dégâts et conduit la panne de certaines machines. Ce qui constitue la base des délestages fréquents notés au Sénégal, depuis le 14 juillet passé. Et ce que Seydina Kâne assimile d’ailleurs à « un incident d’exploitation de combustible qui a provoqué l’arrêt total de certaines machines ». Ce fuel a été vidé, les machines nettoyées. Et d’ici la date arrêtée 33 000 tonnes de fuel sera transférée dans les différentes de la Sénélec. Aujourd’hui, « sur les 13 machines tombées en panne, 10 ont été réparées et ont repris service ». Par ricochet, la centrale de Bel Air a retrouvé 100% de sa capacité de production estimée à 60 Mgw et celle de Kahone est à 75%. Donc, sur les 140 Mgw perdus, les 64 sont recouvrés. Et « avant le 15 août le troisième groupe de Kahone sera remis sur pied » selon Seydina Kâne.

Une visite dans les centrales de Bel Air, du Cap des Biches et de Sen Stock a suivi le face à face avec les journalistes.

Bigué BOB

Lundi 9 Août 2010 - 23:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter