Sanction de la CAF : la fédération n’exclut pas de faire appel et espère un allègement

Un an sans compétition au Stade Léopold Sédar Senghor et 25 millions FCFA d’amende, c’est la sentence infligée ce jeudi au Sénégal par la Confédération Africaine de Football (CAF) suite aux incidents qui ont interrompu la rencontre Sénégal vs Côte d’Ivoire. Une sanction à laquelle s’attendaient les fédéraux sénégalais qui toutefois, nourrissent l’espoir de voir la CAF alléger cette sanction.



Sanction de la CAF : la fédération n’exclut pas de faire appel et espère un allègement
« Nous allons étudier avec notre avocat et la tutelle, la nécessité de pouvoir faire appel. Nous allons voir si la CAF acceptera d’être magnanime et d’alléger ces sanctions compte tenu des efforts qui ont été déployés par la fédération sénégalaise et les autorités sénégalaises, et aussi compte tenu de l’impact que cela peut avoir sur nos matchs de qualification à la Coupe du monde », a laissé entendre dans les colonnes du « Quotidien », Me Augustin Senghor qui fait allusion au fait de devoir rester deux ou trois matchs sans la possibilité d’accueillir à Dakar.
 
Le président de la Fédé a néanmoins reconnu que les sanctions « auraient pu être pires » tout comme l’avocat de la FSF qui, réagissant à l’APS, a fait savoir que « ce n’est pas catastrophique, au vu de la panoplie de sanctions prévues et la gravité des faits ».
 
 


Vendredi 30 Novembre 2012 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter