Sans le foot, Felipe Melo «serait devenu un assassin»



«Si je n'étais pas footballeur, je serais devenu un assassin», a raconté Felipe Melo.

Felipe Melo, le rugueux milieu de l'Inter, s'est livré sur ses jeunes années à la chaîne italienne Sky Sport. «Si je n’étais pas footballeur, je serais devenu un assassin, raconte le natif de Volta Redonda, dans l’état de Rio de Janeiro. Je vivais dans une favela qui faisait partie des plus dangereuses. Il y avait là-bas de la drogue et des armes. Ma vie a été différente avec le ballon rond. Mais parfois quand je revenais de l’entraînement, certains de mes amis étaient morts.»

S’il n’a pas sombré, c’est aussi grâce à son entourage, son père notamment : «Il faisait souvent des journées doubles de travail. Il a quitté son emploi et a commencé à m’emmener aux entraînements. Je lui donnais quelques fois une partie de mon petit-déjeuner.»

Source: L'équipe.fr

Aminata Diouf (Stagiaire)

Vendredi 29 Avril 2016 - 08:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter