Sant'Egidio permet un accord humanitaire entre tribus du Sud libyen

Des représentants de «tous les groupes politiques et ethniques» du sud de la Libye, qui échappe à l'autorité de Tripoli , viennent de signer à Rome un accord humanitaire, grâce à l'action diplomatique déployée depuis des mois par la communauté chrétienne de Sant'Egidio.



Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, et plus encore depuis 2014, le Fezzan, situé au sud de la Tripolitaine, est déchiré par une lutte fratricide entre la communauté Toubou et plusieurs tribus arabes. Notamment pour le contrôle des routes transfrontalières, par lesquelles transitent produits manufacturés, vivres, armes, cocaïne, bétail, mais aussi migrants provenant du Niger du Mali et du Soudan, aspirant à rejoindre l'Europe.
 
Cet accord signé entre dix représentants des groupes politiques et ethniques du sud de la Libye revêt une signification très concrète. La présence de la Croix-Rouge internationale, de la coopération italienne et de diverses ONG sera autorisée dans la région du Fezzan, située aux confins de l'Algérie et du Niger et encore marginalisée à l'intérieur du territoire national. Des aides d'urgences, biens de première nécessité, mais aussi kits de vaccination pour les enfants seront acheminés par bateau, au départ du port de Gênes, dès la semaine prochaine. Une précision communiquée par la communauté de Sant'Egidio, visiblement heureuse du dialogue qui a pu être instauré entre Toubous et Touaregs, par son intermédiaire.
 
Pour sa part, le sous-secrétaire d'État italien aux Affaires étrangères, Vincenzo Amendola - qui a rencontré en toute discrétion la délégation libyenne à Rome - estime que cet accord représente « un nouvel élément sur la voie de la stabilisation en Libye ».


Source: Rfi.fr


Dimanche 19 Juin 2016 - 06:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter