Santé : Abdoulaye Diouf Sarr "siffle" la fin des grèves



Santé : Abdoulaye Diouf Sarr "siffle" la fin des grèves
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale s’est prononcé sur la question de grève des syndicats de la Santé. Face à la presse, ce mardi,  Abdoulaye Diouf Sarr a déclaré que ses portes sont ouvertes au dialogue pour, « ensemble à savoir l’Etat et les syndicats du secteur de la Santé puissent trouver des solutions ». Il l’a souligné à l’occasion du pré-forum national pour le financement de la santé. 

 « Nous comptons naturellement faire ce que nous avons toujours fait. C’est ouvrir nos portes, échanger, en sachant que le management, c’est la participation permanente de tous les acteurs. C’est l’échange, ce n’est pas la porte fermée, c’est la porte ouverte. Et, nous ne considérons pas cela comme une menace. Nous le considérons comme contribution à des échanges qui doivent être permanents pour faire avancer notre pays », a-t-il assuré.

Dans une déclaration intitulée « Halte au terrorisme et au populisme du ministre de la Santé et de l’Action sociale », Sidiya Ndiaye, Mballo Thiam et Cie réunis dans « And Gueusseum », indiquaient que « pour toutes solutions, (Abdoulaye Diouf Sarr) à l’image d’un désœuvré, consacre son énergie à visiter parfois nuitamment, des hôpitaux en proférant menaces, intimidations et affectations arbitraires. Cela, en foulant aux pieds l’orthodoxie des règles de prise ne charge des malades indigents par populisme ».

Et, déplorant  « le vent de médicalisation et de politisation du secteur, autant de la Santé que de l’Action sociale au détriment des populations qui peinent à accéder aux meilleures spécialités des disciplines médicochirurgicales (Bac +12) rares » ont appelé « à la vigilance pour l’application des accords et à la riposte ».

 


Mardi 14 Novembre 2017 - 17:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter