Santé : pas de couverture médicale (médicaments) pour les agents de l’Etat

Innovation oblige. Les agents de l’Etat sénégalais ne bénéficient pas d’une couverture en matière d’approvisionnement des médicaments qui représentent pourtant 60 % des soins, a indiqué Mame Abdoulaye Gueye, coordonnateur de la Cellule d’appui au financement de la Santé. Ainsi, le Président de la République veut prendre le taureau par les cornes.



Santé : pas de couverture médicale (médicaments) pour les agents de l’Etat

« Les agents de l’Etat sont couverts pour les soins, mais s’agissant des approvisionnements en médicaments, ils n’ont pas de couverture, alors que le médicament représente au moins 60% des soins. C’est en réalité une couverture partielle », a indiqué M. Guèye dans un entretien paru dans le dernier numéro de l’hebdomadaire la Gazette.

Au Sénégal, a rappelé l’ancien directeur des établissements de santé, « il y a un régime d’assurance des travailleurs du secteur formel avec les institutions de prévoyance maladies (IMP) qui sont régies par une loi datant de 1975 ». Mais aujourd’hui, ces institutions ont « pour la plupart des difficultés financières », informe M. Guèye, cité par l’APS.

Pour lui, « soit les cotisations sont faibles, ou alors elles ne parviennent pas à couvrir les engagements financiers eu égard aux soins exorbitants ».

« Il ya toute une politique qui a été développée pour la promotion des mutuelles mais de manière assez timide. La mutualité est basée sur le volontariat, contrairement à l’assurance maladie pour les IMP pour les agents de l’Etat », a poursuivi le coordonnateur de la Cellule d’appui au financement de la Santé.

Selon lui, « c’est d’ailleurs ce qui explique le faible taux de pénétration des mutuelles qui est inférieur à 5% ». Et ajoute plus loin que « l’assurance-santé n’est pas bien ancrée dans notre culture ». « On sait qu’on sera malade, mais ont n’investit pas pour préparer cela », a-t-il signalé.



Vendredi 27 Avril 2012 - 01:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter