Scandale à la CREI-Les délibérations enregistrées et vendues: Me Seydou Diagne au banc des accusés, la DIC saisie

A 18 jours du verdict final, l'affaire de Wade-fils est au coeur de l'actualité. Il s'agit d'une affaire qui va certainement faire couler beaucoup d'encre et de salive. La défense de Karim mise au banc des accusés, la Division des Investigations Criminelles (DIC) est même entrée en action. Incroyable mais vrai. Les délibérations de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) ont été vendues. Pour l'heure, un agent du ministère de la Justice a été déféré hier.



Scandale à la CREI-Les délibérations enregistrées et vendues: Me Seydou Diagne au banc des accusés, la DIC saisie
Les enquêteurs de la Brigade des Affaires Générales (BAG), démembrement de la DIC, ont mis la main sur Abdou Adolphe Dia, technicien de la CREI qu'ils soupçonnent d'avoir transmis à Me Seydou Diagne, conseil de Karim Wade, des informations secrètes notamment sur le délibéré du dossier de son client. Il s'agit d'un rebondissement spectaculaire qui est intervenu dans le dossier de la traque des biens dits mal acquis. Arrêté, Abdou Adolphe Dia est aussi chargé de la maintenance, il travaille à la CREI. Les éléments de la DIC qui le suivaient depuis longtemps, le soupçonnent de filer des informations à Me Seydou Diagne de la défense de Karim.


La DIC a relevé plusieurs échanges téléphoniques entre l'avocat et le technicien. Après avoir rassemblé plusieurs éléments, les pandores l'ont cueilli hier pour le déférer devant le procureur. Il est poursuivi pour violation du secret des délibérations collectées et traitement déloyal des données à caractère privé. Abdou Adolphe Dia nie en bloc. Il fera face au procureur aujourd'hui, relaie "l'As".

 


Jeudi 5 Mars 2015 - 09:50




1.Posté par Leuk le 05/03/2015 14:25
Leur machination est ainsi faite :

1°) Justifier une proximité et une affinité entre Karim Wade et le "pion" :
Citation :
#Souvent assis à côté du prévenu Karim Wade - certaines personnes le surnomment «l'ami de Karim » - Abou Adolphe Dia est finalement tombé.#

*** Contrainte :
Karim Wade étant dans les liens de la détention, ce serait grotesque de l’impliquer directement ! Comment faire alors ?
*** Stratagème : Impliquer un de ses avocats. Lequel ? Tout sauf un ancien ministre ! Pourquoi pas Me Diagne ! Et top, c’est parti !

2°) Créer un lien pas n’importe lequel, un lieu « approfondi » entre Adolphe et Me Diagne :
Citation :
# alors qu’avec Me Diagne « c’était plus approfondi. En fait, il dira aux enquêteurs que ce dernier l’appelait souvent»#

*** Question possible : Mais pourquoi devrait-il l’appeler ainsi ?
*** Réponse : Ah ! Ha Ah ! Voyons ! Voyons ! Y’a pas mieux que dire que c’était #pour prendre des nouvelles du procès que la défense de Wade fils a boycotté depuis un certain temps#

3°) Trouver des preuves et fonder le scandale sur l’intérêt d’une telle relation !

On va faire appel aux NTIC ! SMS, emails, multimédia, etc.… !
Et en cela, il faudra éblouir en soulignant des caractéristiques et détails plus ou moins précis :
#PC de marque HP, pas moins de 53 fichiers audio, contenant des débats d’audience du procès Wade fils enregistrées sous les noms: « CREI 4, JAN 14, DIA 2, KONATE ». Des enregistrements faits sous le format M4A (un format de compression)#

Et voilà, le tout joué !
Quel Cynisme !

2E SCÉNARIO POSSIBLE :
On se retrouve là en face d’un petit malin qui délibérément a voulu faire fortune en jouant au WikiLeaks, optant d’enregistrer systématiquement ce qui se passait dans ce grand théâtre de la CREI. Et qui aurait raté ainsi son coup ! N’est pas Julian Assange qui veut !

2.Posté par djibby le 05/03/2015 14:42
COMMENT IL PEUT AVOIR LE DELIBERER PAS POSSIBLE
LES JUGES SENFERME ET DECIDE SANS LA PRESENCE D AUCUNE PERSONNE
TROP DE MENSONGES SA SUFFIT

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter