Scandale dans la gestion des fonds politiques: 108 milliards pompés du Trésor public entre 2008 et 2012

Sans doute les derniers cafards du régime sortant de Me Abdoulaye Wade. La gestion des fonds politiques révèle un autre scandale découvert à la suite d'une mission de vérification. Des investigations vont se poursuivre pour faire la lumière.



Une odeur pestilentielle aux relents de mauvaise gestion des fonds, s’échappe des caisses du Trésor public. Les membres de la mission de vérification menée par les corps de contrôle de l’Etat, au Trésor et aux Finances  découvrent des écritures révélant la consommation entre 2008 et 2012, d’une manne financière importante par Me Wade, livre « l’Observateur ». Non seulement le montant est exorbitant, ces décaissements ont été faits en violant des règles de gestion.

 
Les vérificateurs ont pu, selon la source, établir que seuls 60 milliards de F CFA ont fait l’objet de régularisation sur la base de crédits budgétaires. C’est dire donc que les 48 milliards de F CFA restant, ont été directement pompés du Trésor sans aucun ordonnancement. Ce qui affecte, soulignent nos confrères la tenue correcte des comptes du Trésor. Même si les fonds politiques ne sont assujettis à aucune justification car encadrés par la Loi organique relative à la Loi de Finances. Et la grande opération d’audits et de vérification lancée par le régime Sall se poursuit. Entamée depuis des mois, elle cible nombre de structures publiques, comme l’Agence de Gestion des Routes (Ageroute) mais aussi les ministères. Des opérations coordonnées par l’Inspection Général d’Etat (IGE). 


Ce, au moment où un rapport d'audit sur le foncier à Dakar est bouclé par l'Inspection Générale des Finances (IGF). En plus d'une mission de vérification de l'IGE sur les terres de Bambilor après la décision de Wade d'acheter un terrain de 150 m2...


Jeudi 4 Décembre 2014 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter