Scandale des enregistrements des délibérés de la CREI: l'ordinateur d'Abdou Adolphe Dia parle



ça se corse pour Abdou Adolph Dia, le technicien de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite arrêté par la Division des Investigations Criminelles (DIC). En effet, des informations supplémentaire sont en train de charger ce dernier suspecté d'avoir enregistré et vendu des délibération de la CREI dans le cadre du procès Karim Wade et Cie. L'agent du ministère de la justice détaché au tribunal a nié en bloc les accusations. Ce qui n'a pas empêché le secrétaire général dudit ministère de de le convoquer et Abdou Adolph Dia de persister en parlant de "rumeur infondé", cite "Libération".


Ainsi après une enquête approfondie, les policiers ont mis la mais sur l'ordinateur portable d'Adolph, c'est ainsi qu'il a été découvert 70 fichiers audio. Après analyse des fichiers, il est ressortit que ce dernier avait commencé ses enregistrements depuis juillet 2014, une date qui coincide avec  le début du procès de Karim Wade. il y a encore plus grave, lorsque les juges de la CREI devaient délibérer, il cachait un dictaphone dans la salle de délibération avant de trouver un prétexte de reprendre l'appareil une fois la rencontre terminée. Le chef de maintenance a affirmé aux enquêteurs, à trois reprises qu'Adolph Dia a prétexté des pannes de la sonorisation ou des lampes dans la salle de délibération pour récupérer son mini-dictaphone.

Pour sa défense Adolphe  indique avoir fait ces enregistrement pour rérécouter à volonté les minutes de ce procès retentissant.


Vendredi 6 Mars 2015 - 10:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter