Scandale foncier de Diourbel-Les proches de Jacques Baudin aux journalistes : « vous êtes des m… »




Initialement attendu demain jeudi, c’est finalement hier que le maire de Diourbel a fait face aux gendarmes dans le cadre du scandale foncier qui secoue la région. Me Jacques Baudin a été entendu pendant plus quatre (4) tours d’horloge. Il est arrivé dans les locaux de la brigade vers les coups de 15 heures, accompagné de son secrétaire municipal, Pape Birame Ndiaye, son conseiller et homme de main, Tidiane Sylla, son chauffeur, son frère et sa nièce. Jacques Baudin sera rejoint par une quinzaine de personnes  qui ont fait le pied de grue de 15 heures à 19h 22.


Des parents et militants du maire qui frustrés par la perspicacité des journalistes qui ont flairé le coup, n’ont pas hésité à les agresser verbalement à l’intérieur même de la brigade ne les traitant de « menteurs » et de tous les noms d’oiseaux.


Marqué par le long face-à-face avec les pandores, Jacques Baudin au sortir de son audition, a salué ses proches avant de repartir. Ce, sans lâcher la moindre parole à la presse. Il a suivi la consigne de ses parents qui  criaient « Me Jacques Baudin ne parlera à aucun d’entre vous » dans les colonnes du journal « l’as » qui ne manque pas de signaler que mis à part une dizaine de ses camarades du parti Socialiste (PS), ses frères et sœurs socialistes et mêmes tous ceux qui se disaient ces inconditionnels depuis plusieures années, ont brillé par leur absence.


L’affaire est ébruitée au dernier mois de décembre, des auditions sont entamées par les gendarmes de Diourbel suite à une plainte. Dans le lot des témoins figurent l’ancien et le nouveau receveur des domaines de Diourbel mais aussi un ancien secrétaire municipal, l’actuel agent de la mairie ainsi que le président de la commission d’attribution des parcelles à la mairie de Diourbel entre autres.


Jacques Baudin sera de nouveau entendu ce vendredi. Cette fois-ci par le ministre des Collectivités locales. Ce face-à-face entre les deux hommes aura lieu à dix (10) heures. Cette audition du maire de Diourbel par la tutelle fait suite au dépôt du rapport de l’enquête administrative menée sur l’affaire du scandale foncier qui défraie la chronique. Sortant de sa réserve dans le cadre de l’affaire, l’avocat n’avait pas manqué de souligner qu’il allait répondre à la convocation tout en précisant que ces accusations ne reposent sur rien. Il ne s’agit que de « calomnie » et de « méchanceté ».


Mercredi 8 Janvier 2014 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter