Scène de ménage : Pape Diop de Book Guis-Guis et son épouse Maman Dièye étalent leur linge sale au siège du parti

C’est une scène cocasse. Une épouse qui boude la maison pour venir étaler le linge sale d’une vie de couple au siège du parti de son mari. Ainsi à la place des débats politiques ce sont des injures que la femme a proféré à l’endroit de son homme qui n’est autre que Pape Diop président de Bokk Guis-Guis, qu’il accuse d’abandon de famille.



Scène de ménage : Pape Diop de Book Guis-Guis et son épouse Maman Dièye étalent leur linge sale au siège du parti
Entre le président de Bokk Gis Gis et sa troisième épouse Maman Dièye, ex-présentatrice vedette de «Petit déj» sur la chaine de télé privée Walf Tv, la lune de miel est-elle devenue une lune de fiel ? En tout cas tout porte à le croire au regard de la scène de ménage survenue avant-hier lundi, au siège du parti de l’ex-président du Sénat. Selon le journal Enquête qui reprend le site d’information  Jotay.net qui relate la scène, dès que Pape Diop est sortie de sa réunion, Maman Dièye Diop,  pleurant toutes les larmes de son corps, a déversé sa bile sur lui en l’accusant d’ingrat et de l’avoir abandonnée.

Et, les collaborateurs et les vigiles qui assistaient à la scène n’ont pu calmer la dame qui continuait à proférer des insanités et insultes à l’endroit de l’ancien maire de Dakar.
 
La même source renseigne que le couple bat de l’aile car Pape Diop a délaissé son épouse et ne s’est plus présenté chez elle depuis un bon moment. Par ailleurs, nos confrères soutiennent avoir joint Mme Diop qui leur a tenu un discours clair-obscur.

Elle assume toutefois "Je ne suis pas éduquée pour fuir mes responsabilités. J’assume ce que j’ai fait. Je suis en train d’enclencher des procédures et vous en saurez quelque chose", déclare Maman Dièye.

En effet, si cela se confirme, l’on peut dire que ce mariage qui a fait le buzz au regard de l’importance de la dot reçue par l’ex-présentatrice aura duré le temps d’une rose.
   
 

Khadim FALL

Mercredi 10 Août 2016 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter