Scène de violence à Thiès : un bras cassé, Abdoul Mbow accuse Idrissa Séck



Scène de violence à Thiès : un bras cassé, Abdoul Mbow accuse Idrissa Séck
Les scènes de violence continuent. Hier, c'était Thiès, la capitale du rail qui était à l'honneur. En caravane, pour les besoins de la campagne électorale, le cortège du député Abdoul Mbow, tête de la liste majoritaire de Thiès-Ouest, est pris en embuscade à la cité Lamine. Du côté des partisans du vice-président de l'Assemblée nationale, un investi sur la liste majoritaire s'est retrouvé avec un bras caché. Abdoul Mbow, accuse le maire sortant de Thiès, Idrissa Seck. « On a reçu des informations que c'est Idrissa Seck qui a donné l'instruction à ses partisans pour qu'ils attaquent la coalition BBY  (Benno Bokk Yaakaar)».


La tête de liste de la coalition BBY de Thiès, ajoute qu'ils ont un programme contrairement à ceux qui optent pour la violence parce qu'ils n'ont ni bilan ni programme. D'ailleurs, il annonce une plainte devant le procureur.
Réagissant sur ces violences, le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye  Daouda Diallo a rassuré quant aux décisions prises pour le respect scrupuleux de la loi.


Vendredi 20 Juin 2014 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter