Scène de western à Touba : Des coups de feu éclatent dans ville sainte.

Touba a vécu hier une scène qui sort de l’ordinaire. En effet, pour les besoins de leur campagne référendaire, le camp du Oui et celui du Non se sont fait face dans la ville sainte. Scène qui s’est terminée avec des coups de feu tirés en l’air et des jets de pierres.



Scène de western à Touba : Des coups de feu éclatent dans ville sainte.
La campagne référendaire a atteint son paroxysme avec des scènes de violence dignes d’un western. En effet, le camp du Oui, avec à sa tête Moustapha Cissé Lo, et celui du Non à travers le mouvement «Réthiou», se sont fait face hier. Et des tirs se sont fait entendre.

Tout a commencé, selon des témoins, avec le passage du cortège du vice-président de l’Assemblée nationale à la Place 28 vers les coups de 15 heures. En effet, les partisans de Moustapha Cissé Lo, après avoir accueilli leur leader venu de Dakar, se sont arrêtés devant le siège du Mouvement Réthiou sis à l’angle 28. Le cortège du parlementaire s’est vu attaqué par des jeunes supposés appartenir au dit mouvement.

C’est à ce moment que des coups de feu se sont fait entendre. Tirs qui sont attribués à Moustapha Cissé Lo. En effet, selon des témoins, les partisans du Oui, après avoir essuyé des jets de pierres ont été dans une mauvaise posture et pour leur permettre de se dégager, le vice-président de l’Assemblée nationale a tiré des coups de sommations. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le pire a été évité.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 17 Mars 2016 - 08:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter