Second tour du scrutin : Espionnage autour de cadres libéraux suspectés de trahison

Des ministres, directeurs, cadres, opérateurs économiques…appartenant au camp libéral se trouvent actuellement dans le collimateur des espions du palais dans la vaste opération visant à chopper les « traitres ».



Second tour du scrutin : Espionnage autour de cadres libéraux suspectés de trahison
Le président Abdoulaye Wade qui doit faire face à son ex premier ministre pour un  second tour de la présidentielle le 25 mars prochain fait montre de surveillance sans défaillance. En effet, les moindres paroles et gestes de certains hauts responsables libéraux, taxés de vouloir rejoindre la coalition Macky 2012, sont scrupuleusement surveillés par le palais qui s’est lancé dans une vaste opération de faire tomber les masques.
 
Par ailleurs, des sources citées par le journal « L’observateur » confient que les téléphones de la plupart des ministres, directeurs généraux et autres cadres de l’Administration sont mis sous écoute, et leurs déplacements sont épiés par des agents spécialisés dans la filature et la surveillance de personnes.
 
Toutefois, le candidat des FAL 2012 qui détient déjà certains renseignements sur la conduite de certains de ses collaborateurs qui veulent quitter le navire au moment où il est remué, a tout bonnement déclaré : « ne leur dites rien pour le moment. Je m’en chargerai ».


Mercredi 7 Mars 2012 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter