Seconde loi de finance rectificative: comment 37,5 milliards issus du recouvrements des deniers publics seront dépensés



Les députés seront convoqués avant la fin de l’année pour se pencher sur la nouvelle loi de finance rectificative. L’objectif est de constater en recette les sommes encaissées au titre de quotepart de l’Etat sur la plus-value de cession active et d’occupation par la SONACOS (2,5 milliards), de la redevance versée par Dubaï Port World au titre de ticket d’entrée pour la concession du terminal à conteneurs du Port (24 milliards). Mais aussi des 11 milliards représentant le complément versé au cours de l’année 2013 au titre de la redevance Millicom, bénéficiaire de la deuxième licence de téléphonie mobile.
 
Ainsi les autorités ont défini de nouveaux besoins prioritaires qu’elles comptent couvrir à travers la seconde loi de finance rectificative et le secteur de l’éducation se taille la part du lion. En effet sur les 37,5 milliards de recettes enregistrés, selon « l’As », des crédits de l’ordre de 12,115 milliards sont destinés aux bourses et allocations scolaires, au fonctionnement de l’Université de Dakar et du Coud. Il est aussi prévu d’appuyer les collectivités locales à hauteur de 1,5 milliards pour le ramassage des ordures.  


Jeudi 26 Décembre 2013 - 12:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter