Sécurité au Mali: malgré la situation sur le terrain, IBK se veut optimiste

Conférence de presse du chef de l'Etat malien à l'occasion du troisième anniversaire de son accession à la tête du pays. Ce dimanche, Ibrahim Boubacar Keïta a parlé à la presse locale : il souhaite booster l'agriculture, créer des emplois pour les jeunes, et lutter contre la corruption, mais il a également évoqué les questions d'insécurité dans le centre du pays.



L’application de l’accord de paix d’Alger pour le nord du Mali est laborieuse, voire poussive, avec Kidal, une localité du nord, toujours aux mains des rebelles.
 
Il n’empêche, le président Ibrahim Boubacar Keïta reste optimiste pour la suite des évènements : « Cela peut paraître lent, mais ce qui est stipulé, ce qui est convenu sera appliqué. Je sais d’où nous venons, et où nous allons me semble assuré. »
 
Mais pour la situation au centre du pays, qui entre-temps s’est dégradée avec des attaques jihadistes qui se multiplient, le chef de l’Etat malien affirme qu’il n’en dort plus : « Cela me coupe le sommeil et il est évident qu’une nouvelle stratégie a ramené vers le centre beaucoup de perturbations, de turbulences que nous avions connues plus haut. Mais je pense avec beaucoup de conviction que cela également trouvera une réponse adéquate. »
 
La refondation de l’armée malienne est une priorité pour le président IBK. Au cours de la conférence de presse marquant les trois ans de son accession au pouvoir, il a fait un état des lieux sans concession : « L’Etat malien forme ses militaires et mobilise de grands moyens pour qu’il se remette sur les deux pieds, avec la création d’une nouvelle armée nationale », a également ajouté le président IBK.


Source: Rfi.fr


Lundi 5 Septembre 2016 - 07:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter