Sécurité : la MINUSMA engage la réhabilitation des armureries des commissariats de police

Présente dans notre depuis trois ans, la MINUSMA s’est efforcée d’appuyer nos forces de sécurité dans l’accomplissement de leur mission.



Ainsi, la mission onusienne participe activement à l’amélioration des conditions de travail des forces de police par la remise en état et ou la construction de leurs locaux. C’est dans ce cadre, qu’elle va procéder à la réhabilitation des armureries des différents commissariats du pays. Le lancement officiel de ce projet a donné lieu jeudi à une brève cérémonie au commissariat du 3e Arrondissement. Ce commissariat a été choisi du fait de sa position qui en fait un des commissariats les plus sollicités par les populations sur la rive gauche.
Le commissaire par intérim du 3e arrondissement, le commissaire principal Issa Koné, a souligné l’importance de l’événement. Cet apport de la Minusma vient à point nommé, a-t-il estimé. Le commissariat disposait certes d’un magasin d’armements, mais les locaux se trouvaient dans un état défectueux et, depuis des décennies, ne répondent plus aux normes requises en la matière. Grâce à ce projet de réhabilitation des magasins d’armes, nos commissariats de police pourront désormais répondre aux normes internationales. La réhabilitation de ces locaux présente plusieurs avantages, du point de vue du commissaire principal Issa Koné. Elle permet d’abord une meilleure conservation, et dans de très bonnes conditions, des armes des policiers, en le mettant à l’abri des aléas climatiques. Ensuite, elle permet de connaître le nombre d’armes qui entrent ou sortent du local. Et donc de prendre les dispositions qui s’imposent sur place afin d’éviter d’éventuels inconvénients. « Tous nos remerciements vont à la mission onusienne pour ce projet qui, nous l’espérons, va se pérenniser au profit de l’ensemble de la police malienne », s’est réjoui le commissaire Koné du 3e arrondissement. Il promet à ce propos de prendre soin des locaux réhabilités pour assurer la sécurité de nos concitoyens et la paix sur l’ensemble du territoire.
Ce projet entre dans le cadre du soutien de la Minusma à la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères dans notre pays.


Source: Malijet


Vendredi 19 Février 2016 - 11:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter